TEST – Bright Memory

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Bright Memory

Bright Memory est sorti en même temps que les consoles de nouvelle génération Xbox Series X/S, celui-ci est développé par un seul homme, Zeng Xiancheng, caché sous le nom de FYQD Studio ! Que vaut le jeu, la réponse ci-dessous !

Prologue

Bright MemoryEn attendant la sortie de Bright Memory Infinite prévue pour l’année prochaine, Bright Memory a débarqué sur Xbox Series X|S comme jeu de lancement vendu à 7€99 ! Dans le jeu vous incarnez Shelia, agente du Supernatural Science Research Organization (SRO), qui doit enquêter sur une mystérieuse substance l’âme de Jiu Xuan qui a la faculté de réanimer les morts…Bien évidemment, la substance est convoitée et une organisation terroriste souhaite mettre la main dessus ou encore récupérer des documents confidentiels du SRO.

C’est ici que démarre le jeu et vous n’en serez pas vraiment plus au niveau du scénario à part qu’un autre agent du SRO a disparu avant vous ! Est-il mort ? Une question qui trouvera une réponse à la fin de Bright Memory, mais que nous ne dévoilerons pas, car notre but n’est pas de spoiler le titre, mais de donner notre ressenti.

Beau et nerveux

Visuellement, le jeu est plutôt agréable à regarder et fait sensation à son premier lancement ! Les textures ne sont pas d’une finesse incroyable, mais l’ensemble est plus que correct surtout pour un jeu développé par un seul homme !

Dans Bright Memory, les graphismes sont corrects et se sont les effets visuels qui agrémentent l’expérience. En effet, il ne sera pas rare de voir de la pluie sur son écran pour une meilleure immersion, ou encore de voir un reflet dans une flaque ou encore d’en prendre plein la vue avec un effet de lumière !

A côté de cela, les niveaux sont diversifiés et l’on explorera un stage en montagne, dans un vieux temple ou encore dans un couloir d’un laboratoire industriel. Si graphiquement le titre est beau, il y a malgré tout certaines choses qui ne vont pas ! Exemple, notre héroïne Shelia ou encore les ennemis qui ont des animations faciales d’un autre temps. Clairement, s’il y a bien une chose à refaire ici, ce sont les animations du visage et les coupes de cheveux qui font un peu vieillot dans un jeu rafraichissant qui tourne la plupart du temps en 4k en 60 images secondes, même s’il lui arrive de toussoter de temps à autre.

Mais, la plus grande force de Bright Memory reste sans conteste son gameplay et autant vous dire que j’ai pris un pied monumental dessus ! Pourquoi ? Tout simplement, car celui-ci propose de l’action non-stop, des ennemis diversifiés et quelques mécanismes à activer. Dit comme cela, le jeu n’a pas l’air transcendant et pourtant Bright Memory se retrouve à mi-chemin entre un jeu d’aventure, de science-fiction le tout soupoudré de la culture chinoise et avec un gameplay quasi inédit où le joueur peut utiliser à la fois une arme à feu, mais aussi une épée ou encore des pouvoirs !

En effet, notre héroïne dispose de trois armes à feu et d’une lame qui vous permettront d’aborder le jeu de différentes façons ! Car, si un soldat est réceptif aux armes a feux, il n’en sera pas forcement de même pour un mort vivant…Ici, il sera conseillé d’utiliser sa lame pour effectuer des dégâts rapidement…Enfin quand c’est possible ! Pourquoi ? Car la lame est considérée comme une compétence et demandera à être rechargée pour pouvoir être utilisé à nouveau.

Néanmoins, aucune inquiétude là-dessus, car la lame se recharge rapidement et il ne sera pas rare de tirer sur un ennemi avec une arme à feu et de le finir avec un coup de lame. Ça reste vrai pour certains ennemis et pas pour d’autres, car là-dessus Bright Memory n’est pas avare ! Ici, on combattra des soldats, des animaux volants et des bestiaires tout aussi féroces les uns les autres, comme un lion cracheur de feu, ou un rat géant armé d’une hache…Ce ne sont que des exemples parmi les nombreux ennemis à abattre et encore je ne vous ai pas parlé des différents boss présents dans cette aventure courte mais intense !

Pour revenir au gameplay et au combat, il est bon de savoir que notre héroïne Shelia dispose de compétences en plus de ses armes à feux et de son épée ! Dans un premier temps, il sera possible d’esquiver les attaques ennemies en dirigeant le stick analogique à droite ou à gauche et en appuyant sur le bouton B et croyez moi cela va vous servir plus d’une fois durant l’aventure !

Si vous n’êtes pas convaincu par les esquives, alors vous le serez peut-être un peu plus par les compétences suivantes qui demanderont à être débloquées…En effet, il sera possible d’améliorer notre héroïne en débloquant des compétences comme le rechargement rapide d’une arme, ou encore la possibilité de subir moins de dégâts !

Mais les compétences qui nous intéressent sont en dessous et celles-ci permettront d’immobiliser les adversaires, de propulser les ennemis en l’air ou encore de protéger notre héroïne via un dôme de protection. Ce n’est pas tout, il sera également possible d’activer une sorte de Fury où l’écran passe rouge avec une augmentation de dégâts subit par les ennemis.

D’ailleurs, les compétences sont tellement nombreuses, qu’il sera impossible de tous les déverrouiller en l’espace d’un seul run et qu’il faudra refaire le titre plusieurs fois via un new game + pour tout voir et autant vous dire que celles-ci valent le détour.

Pour revenir aux compétences, notre héroïne dispose également d’un grapin et si celui-ci vous permettra d’accéder à des zones lointaines pour avancer dans la trame scénaristique, il peut également être utilisé au combat.

Si 80% du jeu consiste à tabasser tout ce qui passe à l’écran et à combattre d’innombrables boss tous plus puissants les uns que les autres, le jeu propose également quelques sections de plateforme ou encore quelques mécanismes à activer ! La plupart du temps, les mécanismes seront des manivelles à faire tourner pour ouvrir une porte, ou pour faire descendre des planches et créer un passage vers une plateforme en hauteur !

Pour revenir au jeu, la rejouabilité de celui-ci est énorme et le new game + ne servira pas seulement à débloquer les compétences et à revoir les forces et les faiblesses du jeu, mais également à s’apercevoir qu’il y a différents items à récupérer dans les niveaux et que vous êtes sans doute passés à côté la première fois.

Là vous vous dite ok, le jeu est rapide, beau, fluide, propose des ennemis diversifiés, des mécanismes et des items cachés ! C’est un chef d’œuvre développé par une personne ? Oui et non, car si on aime le gameplay tout n’est pas parfait dans Bright Memory et l’on vous en dit plus ci-dessous.

Bright Memory, un gameplay sympathique, mais…

Ce que l’on apprécie dans Bright Memory c’est son gameplay et son action non-stop proposés durant une trentaine de minutes ! Oui, c’est la durée de vie du jeu…Celui-ci se fait en 20/30 minutes, si vous êtes habile et habitué au FPS. A côté d’une durée de vie rikiki, on déteste également de nombreuses choses, comme le fait de ne posséder que trois armes durant toute la partie.

En effet, ici vous aurez le droit de défourailler les ennemis via un fusil d’assaut, un fusil à pompe et un pistolet et rien d’autre. C’est assez frustrant et l’on aurait aimé pouvoir trouver des armes durant l’exploration des niveaux, ou encore en récupérer sur les soldats que l’on abat ici et là… Malheureusement, cela n’est pas le cas et l’on espère que Bright Memory Infinite attendu en 2021 proposera bien plus d’armes qu’ici…

A côté de cela, le jeu a également quelques problèmes, comme une optimisation ou des menus pensés pour le monde du PC. Pour pouvoir jouer tranquillement sur console, il faudra activer la synchronisation verticale en se baladant dans les menus via un curseur comme si l’on dirigeait une souris de PC…Pourquoi ?Car il est impossible de se balader dans les menus en utilisant les sticks ou les gâchettes de la manette et qu’il faudra absolument faire glisser le curseur pour cliquer euh valider votre choix !

Pour revenir à la synchronisation verticale, il faut absolument l’activer, sinon l’image ne sera pas stable! Clairement, ce n’est pas top et il est dommage de devoir paramétrer des choses pour un jeu console…Le jeu ne tournant pas sur diverses itérations, le titre devrait être régler de base et les menus accessibles à la manette et non au curseur !

Si vous pensiez que les problèmes s’arrêtent ici, ce n’est pas vraiment le cas ! Nous avons eu le droit à des ennemis à l’IA désastreuse qui dans certains cas n’osent pas avancer, ou encore à des bugs ici et là !

Exemple, on abat les ennemis devant nous et une cinématique doit se lancer avec une plateforme qui doit descendre …Et rien ! Il a fallu fermer le jeu, relancer Bright Memory puis refaire le passage en question pour débloquer la situation.

Pour finir, on pourrait noter un scénario décousu ou encore des petites baisses de framerate ici et là…Certes le titre tourne en 4k en 60 images par seconde, mais il arrive par moment qu’on ressente un ralentissement quand trop d’ennemis sont présents ! Comme vous pouvez le constater, le jeu est loin d’être optimisé et pourtant il reste sympathique à jouer comme quoi !

Conclusion

Difficile de donner une note à un jeu qui n’en est pas vraiment un… Chez GeekNPlay, on considère celui-ci comme une démo payante permettant de soutenir FYQD Studio pour le développement du jeu complet nommé Bright Memory : Infinite attendu dans le courant de l’année 2021 sur consoles et PC ! Mais comme Bright Memory est vendu comme un jeu, on se doit de lui attribuer une note et on avoue que c’est assez difficile…On va lui mettre 5 pour encourager ce jeune entrepreneur ! Mais clairement payer 7€99 pour un jeu qui se finit en 20/30 minutes…C’est abusé ! Ok, on peut refaire l’histoire via le new game + et la rejouabilité permettra de débloquer des compétences et de s’apercevoir de certains détails ici et là. Mais tout cela, nous parait un peu juste…

Maintenant, à vous de voir si vous souhaitez acquérir celui-ci en tout état de cause ! Chez GeekNplay, la question elle est vite répondu et l’on vous invite à patienter pour tester Bright Memory quand celui-ci sera en promo… Ou d’attendre la version finale nommée Bright Memory Infinite attendue en 2021.

 

5

Note

5.0/10

POINTS POSITIFS

  • Des graphismes de bonnes factures
  • Des pouvoirs et compétences intéressantes
  • Les ennemis diversifiés
  • De l’action non-stop
  • L’épée

POINTS NÉGATIFS

  • Un menu non optimisé pour les consoles
  • Seulement trois armes disponibles
  • Un jeu qui se finit en 30 minutes...
  • Quelques soucis de framerate
  • Quelques bugs ici et là

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire