TEST – Big Rumble Boxing: Creed Champions

Partager sur les réseaux sociaux :


Big Rumble Boxing Creed Champions

Êtes-vous prêt à devenir un champion de boxe ? C’est ce que vous propose Big Rumble Boxing: Creed Champions, le jeu tiré des films Rocky et Creed. Issu de la collaboration entre Survios et MGM Studios Inc, le titre vous permet d’incarner l’un des 20 personnages iconiques de la saga. Et si sur le papier, le jeu à tout pour plaire, quand est-il une fois sur le ring ? Pour le savoir, nous avons ressorti les gants de boxe, repris la course à pied et tapé à nouveau sur des morceaux de viande ! Alors, est-ce une victoire par KO ? La réponse se trouve juste ici !

C’est pas ma guerre !

Bir Rumble: Creed ChampionsD’accord, la référence n’est pas la bonne et pourtant, je suis sur que vous avez lu cette réplique avec la voix de Sylvester Stallone. Car comment ne pas associé “Sly” au mythique boxeur fictif Rocky !? Réalisé par John G. Avildsen et sorti en 1976, le premier opus de la franchise a connu un véritable succès. D’ailleurs, Sylvester Stallone a écrit lui-même le scénario et interprété le rôle-titre. Il faut dire que le film a marqué toute une génération et depuis sa sortie en salle, de nombreuses adaptations vidéoludiques ont été faites. Cette année, on retrouve Rocky et ses « acolytes » dans Big Rumble Boxing Creed Champions, ce qui va nous permettre de revoir (et de rejouer) les plus grands affrontements des films et même de prendre part à des combats plus improbables comme Rocky et Adonis Creed… Car ce qui fait la force du titre c’est son casting ! Les joueurs pourront ainsi retrouver Rocky Balboa (évidemment), Adonis Creed, son père Apollo Creed, Clubber Lang (Mister T), Ivan Drago (Dolph Lundgren) ou encore Viktor Drago.

Purement arcade, le jeu du studio américain Survios propose toutefois quelques techniques qu’il faudra maitriser afin de sortir victorieux de tous les matchs. Grâce au mode principal, il sera possible de jouer avec chaque combattant (10 au début) et de prendre part à un scénario bien ficelé qui mélange habilement des entrainements, des combats, des mini-jeux et la possibilité de (re)découvrir quelques endroits mythiques des films à travers le globe. Chaque histoire permet de débloquer un nouveau combattant, ce qui permet au final d’avoir un roster de vingt boxeurs prêts à en découdre ! Mais si les premières fois, faire le scénario d’un personnage est amusant, au bout d’un moment cela devient un peu trop répétitif. En effet, les matchs sont entrecoupés de mini-jeux qui deviennent vite redondants. On frappe en rythme dans un sac, on court sur un tapis, etc… des petits QTE simples mais qui ne change pas vraiment d’un boxeur à un autre. On finira par faire ce mode juste pour pouvoir débloquer les superstars manquantes, sans plus.

A deux c’est mieux !

Big Rumble Boxing Creed ChampionsUne fois le mode principal laissé de côté, il ne reste pas grand chose à faire dans Big Rumble Boxing Creed Champions à part le mode Versus. Bien sur, il sera possible de “tester” nos combattants dans le mode entrainement mais celui-ci est tellement vide qu’il est inutile de s’attarder sur le sujet… Finalement, l’intérêt même du titre réside dans le mode deux joueurs. Dans le mode Versus, il est possible de se mettre sur la gu*** avec un ami et c’est d’ailleurs à ce moment là que le jeu prend une réelle dose de fun. Mais n’en demandez pas trop à Survios ! Que l’on soit poids léger, moyen ou lourd, tout le monde est logé à la même enseigne ! Le jeu ne propose pas de statistiques détaillées pour différencier les boxeurs et il faudra apprendre leurs coups directement sur le ring. Heureusement, les contrôles sont d’une simplicité déconcertante : le stick pour se déplacer, un bouton coup rapide, un bouton pour exécuter un puissant, un grab, un bouton d’esquive, et enfin les gâchettes qui servent à bloquer et à utiliser le coup spécial du personnage. Finalement, le déroulement d’un match est toujours le même. On enchaine quelques coups rapides, on lance un coup chargé, on recule, on attend que notre jauge de coup spécial se charge et on balance la sauce. Pour pimenter un peu le jeu on peut tenter de placer une ou deux esquives mais les soucis de collision ou d’orientation du personnage viendront vite nous stopper dans notre élan.

C’est dommage car la mise en scène est bien faite, le gameplay est pêchu et même si graphiquement, ce n’est pas fou, les animations et les effets permettent d’apprécier le titre. Pour ce qui est de la mise au tapis, le constat est le même. Tout est précalculé et que vous mettez 5 secondes ou 1 minute pour faire tomber votre adversaire, la première fois il se relèvera instantanément. La deuxième et troisième fois, ils se relèveront “in extremis” (enfin avec un jeu d’acteur digne d’un épisode de Joséphine ange gardien) et pour obtenir une quatrième chance de rester dans le coup, il faudra marteler une touche jusqu’à attraper des ampoules…Au final, on est dans une pure expérience arcade où l’on nous demande bêtement de marteler les boutons. Heureusement que quelques unes des musiques originales sont toujours là pour nous motiver…

Conclusion :

Big Rumble Boxing Creed Champions est loin d’être le jeu de l’année ! Le travail de Survios est réduit au strict minimum et à moins d’être un fan invétéré de Rocky Balboa, il vaut mieux choisir un autre jeu de boxe…Le seul point positif réside dans son casting, ce qui permet aux joueurs de revivre des matchs emblématiques de la saga ou bien de “créer” de nouveaux affrontements mais là encore, le manque de profondeur se fait vite sentir. Au-delà de cela, il s’agit d’un jeu de boxe plutôt arcade qui ne vous tiendra pas en haleine en solo mais qui pourra faire un bon défouloir en multi local.

Big Rumble Boxing Creed Champions

4.5

Note

4.5/10

POINTS POSITIFS

  • Les musiques des films sont présentes
  • La possibilité d'incarner les grands noms de la saga
  • Un bon défouloir en mode Versus

POINTS NÉGATIFS

  • Un scénario trop redondant
  • Manque de contenu
  • Un gameplay trop sommaire
  • Manque de punch et de fun
  • Le strict minimum...

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire