TEST – Before We Leave

Crow
0 0
Temps de lecture:6 Minutes

.Heading

Redécouvrez et reconstruisez la civilisation. Créez un réseau de ressources multi-planètes. Surmontez les défis d’un âge ancien. Tel est Before We Leave le city builder non-violent de Balancing Monkey Games. 

Un long confinement…

screnn 1L’univers a explosé, vos « bonzhomes » ont passé des millénaires confinés dans leur bunker. La planète commence à se régénérer et vos bonzhomes peuvent enfin sortir explorer le monde des anciens et rebâtir leur civilisation. En tout cas voilà la séquence d’introduction de Before We leave. Le titre semble être chill et relaxant en apparence, c’est en parti vrai. En effet, le hit se veut non-violent et par conséquence il ne contient aucun ennemi. Tout ce que vous avez à faire c’est reconstruire, explorer et découvrir. Cependant le véritable ennemi du jeu… c’est vous même! Le jeu joue énormément sur le côté micro-gestion et gestion. Si vous construisez au mauvais endroit sans avoir pris en compte des dizaines de paramètres vous courez à la catastrophe. Par exemple si vous décidez de construire un entrepôt au centre de votre ville et que vous lancez un chantier à l’autre bout de la ville vos bonzhomes vont tellement marcher que la nuit va tomber après un seul aller-retour. Du coup, le chantier qui aurait pris cinq minutes IRL passe à trente minutes IRL . Mais nous en reparlerons un peu plus tard dans ce test.

Before We Leave le début d’un long casse tête !!

screen 4Parlons un peu du gameplay . Ce qu’il est important de comprendre dans le hit et qui compose 99% du jeu c’est le système de grille Hexagone. Sur chaque case vous pouvez construire une panoplie de bâtiments et surtout des routes. Vos bonzhomes ont besoin de maisons à l’extérieur de leur bunker pour pouvoir quitter celui-ci. Cependant placer une maison; c’est bien, mais vos bonzhomes ont besoin de routes pour la rejoindre. Chaque bâtiment du hit doit être relié à une route pour pouvoir fonctionner. Ce n’est pas tout, la plupart des structures ont un ou plusieurs bonus de proximité. Par exemple pour les maisons vous aurez un bonus de +1 sur le logement si celle-ci touche une autre maison, ce bonus peut aller jusqu’à +2 si elle touche trois maisons. Au début du jeu le but est de faire sortir les cinquante bonzhomes du bunker et donc d’avoir un village de cinquante personnes. Autant vous dire qu’il va falloir optimiser chaque espace de votre continent. En plus d’un logement, vos bonzhomes vont devoir manger et boire et quoi de plus simple que de faire des champs et puits pour subvenir à leurs besoins. Là aussi les champs ont des bonus de proximité. Ils produisent plus quand d’autres champs sont à proximité.

De la pollution dans Before We Leave…

screen 5

Si tout se passe bien vous allez rapidement pouvoir construire votre premier bâtiment qui pollue (Youuupi). Les bâtiments industriels sont essentiels dans le monde Before We leave. Cependant nous venons de parler des bonus de proximité mais certains bâtiments en plus d’avoir des bonus ont également des malus. La plupart des bâtiments industriels ont un malus de pollution. Vos bonzhomes auront un malus de bonheur s’ils y travaillent ainsi que toute personne et bâtiment se trouvant dans la zone d’action. Ces bâtiments vous fourniront les matières premières qui vous donneront accès à d’autres structures. Autant vous le dire vous n’aurez pas le choix vous pouvez cependant limiter les dégâts en optimisant le placement de ces derniers. Autres bâtiments important du jeu, la hutte des explorateurs et la bibliothèque. Sur votre continent vous trouverez des restes de la technologie de vos ancêtres. Les explorateurs pourront la récupérer pour l’étudier et vous donner des points de recherche verts. Ceux-ci seront très utiles dans la bibliothèque et vous serviront à débloquer de nouvelles technologies et bâtiments. Vous pouvez aussi explorer des ruines pour débloquer des technologies.

Le nouveau monde et le partage de ressources

Rapidement votre mission va être de construire un bateau pour explorer les rives. Vous allez rapidement tomber sur de nouvelles terres avec de nouvelles ressources. Vous pourrez alors coloniser ces terres, cinq de vos bonzhomes vont démonter leur bateau pour fabriquer un port. Sur cette nouvelle île vous trouverez de la nouvelle technologie et nouveaux bâtiments et ainsi vous permettre de planter de nouvelles graines. Sachez cependant que dans le biome désert on ne peut pas planter de graine dans les cases de sable. Là, encore il va falloir bien réfléchir où poser les routes et bâtiments pour optimiser un max. Sur les nouvelles terres vous trouverez de nouvelles ressources, il va donc falloir rapidement construire un réseau de ports entre vos îles pour faire des échanges de ressources. Par exemple votre première île peut envoyer des outils qu’elle produit à la deuxième pour qu’elle se développe. Votre deuxième île peut envoyer le pétrole à la première si celle-ci a des usines pour raffiner ce pétrole. Plus tard dans le jeu vous pourrez débloquer de nouvelles planètes et donc de nouvelles ressources inconnues.

Optimiser et re optimiser…

screen 9Je vous avez dit que nous en reparlerons dans ce test et voilà nous y sommes. Comme vous l’aurez compris l’optimisation est primordiale. Chaque lieu où vous décidez de construire une structure n’est pas à prendre à la légère. Une fois vos bonzhomes sortis de leur bunker il faudra qu’ils se reproduisent. Pour cela il faudra construire des écoles , et là vous allez avoir un problème: la surpopulation. En effet, plus vous avancez plus il vous faut des bonzhomes pour les différents métiers. S’il y a trop de population vous aurez un malus de bonheur général sur l’île, si vous le couplez à l’exemple donné en début de ce test, à savoir un entrepôt trop loin du chantier en construction. Non seulement vos bonzhomes vont trainer la patte parce qu’ils sont malheureux mais aussi parce que la distance est trop élevée. Ainsi ce qu’il va se passer; c’est qu’il va ramener une pierre au chantier et ce sera déjà la nuit donc il rentre chez lui pour dormir. Imaginez le résultat sur un chantier qui demande énormément de ressources.

 

Conclusion :

Before We Leave est un très joli jeu et relaxant mais, ne conviendra pas à tous les types de joueurs. Si vous cherchez un city builder relaxant et que vous êtes un mordu de la micro-gestion le titre est fait pour vous. Cependant, si vous cherchez un city builder avec un minimum d’action et de combat ce titre n’est pas fait pour vous. Le jeu souffre de quelques rares bugs et problèmes de traduction dont des mots qui n’apparaissent pas mais cela n’est pas gênant. Le prix est raisonnable étant donné le contenu du jeu sans parler de la rejouabilité du titre puisque l’univers et ces biomes sont générés aléatoirement. Le gameplay est quant à lui très facile à prendre en main et le tuto du jeu vous explique bien les bases. Si vous aimez les city builder vraiment orientés micro gestion alors Before We Leave est un excellent choix ! N’hésitez pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux(FacebookTwitter). Peace !!

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Before We Leave

8

Note

8.0/10

POINTS POSITIFS

  • Le prix ( 17,99 )
  • Univers relaxant
  • La micro-gestion
  • La rejouabilité
  • Une traduction FR

POINTS NÉGATIFS

  • Quelques bugs de traduction
  • Un manque d'action
  • La micro-gestion

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Pikmin 3 - Une version Deluxe prévue sur Switch ?

Chez GeekNPlay, on aime vous parler des rumeurs. Ainsi, nous vous avions annoncé la sortie imminente d’un nouvel épisode de Mario Paper en début d’année et nous avions vu juste dans la mesure où Paper Mario The Origami King est prévu cet été. Il y a 4 mois, nous vous […]
pikmin 3 deluxe nintendo switch