TEST – Batora: Lost Haven

Partager sur les réseaux sociaux :


TEST Batora: Lost Haven

Annoncé pour la toute première fois au début de 2021, Batora: Lost Haven se faisait plutôt discret sur la scène vidéoludique, la production s’étant brièvement montrée lors de certains grands évènements dédiés au jeu vidéo ayant rythmé l’année 2021 ainsi que l’année 2022.

Il faudra attendre le Tokyo Game Show de cette année pour que de nouvelles informations concrètes arrivent enfin pour le jeu de Stormind Games et Team17. C’est donc le 20 octobre que Batora: Lost Haven nous donnait rendez-vous sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series, Xbox One, Nintendo Switch et PC. Nous avons pu tester la production chez GeekNPlay, alors que vaut-elle réellement ? Devez-vous vous laisser séduire par ce jeu ou au contraire le fuir à tout prix ? Eh bien, découvrons tout cela sans plus attendre !

Une quête pour l’équilibre

TEST Batora: Lost HavenSur le papier, le synopsis de Batora: Lost Haven paraît assez simple mais en réalité, et au fil de l’aventure, l’histoire devient toujours plus riche, toujours plus émotionnelle et quelques rebondissements inattendus sont également à prévoir.

Vous incarnez donc Avril, une adolescente banale de 16 ans accompagnée de sa meilleure amie Mila. Après que la Terre fut ravagée et que la moitié de l’humanité a péri, Avril et Mila se retrouvent dans Londres, au tout début du jeu, afin de se sortir des débris.

Toutefois, l’histoire va très vite prendre un tournant « cosmique » puisqu’Avril entend des voix dans sa tête, ces mêmes voix la suppliant de la rejoindre. Après un peu d’exploration et quelques cinématiques, Avril rencontre enfin les divinités protectrices de la planète bleue, à savoir Soleil et Lune. Elles vont alors attribuer leurs pouvoirs à Avril, cette dernière devenant au passage la gardienne de l’équilibre, rien que ça ! Désormais, Avril aura pour mission de découvrir ce qui est arrivé à la Terre et devra la ramener à la vie. Pour ce faire, l’adolescente sera amené à explorer quatre planètes et absorber l’énergie de leur noyau afin de restaurer la planète bleue.

Des choix lourds de conséquences

TEST Batora: Lost HavenNous ne vous en dirons pas plus concernant l’histoire de Batora: Lost Haven mais une partie de la beauté de la production de Stormind Games et Team17 réside dans son histoire, notamment dans ses choix. En effet, Avril sera amenée à prendre de nombreuses décisions tout au long de son aventure interplanétaire, et chaque choix effectué sera lourd de conséquences. Deux arbres de choix s’offrent aux joueurs. Ainsi, vous pouvez jouer Avril en tant que Défenseuse, cette dernière pensera avant tout aux autres races des planètes qu’elle visitera, tout en conservant son objectif principal, qui est pour rappel de sauver la Terre.

En revanche, et si vous souhaitez privilégier la survie de l’humanité avant tout, alors l’arbre Conquérante sera le plus adapté. Comme l’a évoqué un personnage de l’aventure (dont nous ferons mention plus tard) : « Il n’y a pas de mauvaises décisions, mais seulement des choix à faire. » Tout au long de l’aventure, Avril tentera d’échapper à certains de ces choix, en essayant toujours de sauver le plus de monde possible.

C’est l’un des points forts de Batora: Lost Haven, Avril nous rappelle sans cesse que chacun de ces choix a fait disparaître une personne ou une planète, et cette overdose de pensées néfastes est parfois bien trop lourde à porter pour une simple humaine.

Avril traversera des phases de doute, de tristesse, de remise en cause, s’accusant parfois elle-même des torts qu’elle a causé et se rendant compte qu’être la gardienne de l’équilibre n’est pas une tâche aisée. Bien heureusement, Avril n’est pas seule dans sa quête de l’équilibre et sa meilleure amie, Mila, ne sera jamais loin pour la réconforter ou pour motiver les troupes.

Soleil et Lune accompagneront également nos deux adolescentes téméraires, et les quatre personnages pouvant tous communiquer avec Avril par télépathie offrent donc des dialogues uniques et variés, mêlant de l’humour provenant du duo Avril / Mila, toujours teintés de beaucoup de formalité et de sérieux par le duo Soleil / Lune. En effet, durant l’entièreté de l’aventure, Avril et Mila essaieront toujours de rigoler et de se rappeler du bon vieux temps, et ce, peu importe la situation. Tandis que Soleil et Lune veilleront au bon déroulement de la mission de la gardienne de l’équilibre en plus de demander l’annihilation pure et dure de certains personnages quand les divinités estiment qu’ils ont commis des actes répréhensibles.

Bien que les blagues d’Avril et Mila ne soient pas mémorables à chaque fois, nous apprenons à les connaître peu à peu, à les découvrir, puis à les comprendre pleinement dans tout ce qu’elle traverse, car elles sont humaines avant tout. De ce fait, nous finissions forcément à nous attacher à ces deux personnages, et l’histoire de Batora: Lost Haven prouve une nouvelle fois que des sacrifices doivent toujours être faits, et ce, même pour la gardienne de l’équilibre.

Enfin, Avril aura comme dernière alliée Batora, qui n’est autre que la créatrice de l’univers. C’est grâce à Batora que notre adolescente téméraire prendra petit à petit conscience du poids de sa nouvelle tâche en plus de devenir toujours plus mature après chacune de leurs rencontres. Bien évidemment, la créatrice de l’univers aidera Avril durant ses combats et la protagoniste pourra également compter sur les pouvoirs que lui ont octroyé Soleil et Lune pour mener à bien son objectif.

Quand le physique et le mental se complètent

TEST Batora: Lost HavenL’un des autres points forts de Batora: Lost Haven réside dans son gameplay mêlant à la fois des éléments de RPG et de Twin-stick shooter. Après avoir obtenu ses pouvoirs et devenant la gardienne de l’équilibre, Avril possède désormais deux modes. Dans le mode physique (les pouvoirs de Soleil), notre héroïne est en possession d’une grande épée de lumière et peut délivrer des attaques dévastatrices aux ennemis.

Dans le mode psychique (les pouvoirs de Lune), Avril se sert de la puissance de son esprit pour frapper ses ennemis à distance avec des mitraillettes de projectiles. Chacun des modes possède quatre capacité propres, pour un total de huit pouvoirs, allant de l’esquive jusqu’à des boucliers vous permettant de réduire les dégâts subis ou de renvoyer les projectiles ennemis.

Notez qu’à chaque fois que vous débloquez une nouvelle capacité, le mode physique comme le mode psychique sont concernés et vous débloquez donc deux nouveaux pouvoirs d’un coup. Notre héroïne possède cinq caractéristiques qui sont les mêmes pour les deux modes, à savoir la santé, l’attaque, la défense, les chances de critiques ainsi que les dégâts critiques.

Enfin, sachez qu’Avril pourra également s’équiper de runes afin d’augmenter ses différentes attributs. Ses runes coûteront des points, points se répartissent en trois branches : Défenseuse, Conquérante et Neutre. Sachez également que l’amélioration d’une capacité se fait au détriment d’une autre en ce qui concerne les runes de Conquérante et de Défenseuse. Par exemple, si vous souhaitez augmenter vos dégâts critiques, votre santé ou votre défense baissera par la même occasion. De quoi bien faire réfléchir les joueurs quant à la disposition des runes.

En ce qui concerne les runes Neutre, vous serez en mesure d’en acheter auprès de Batora en vous rendant dans son domaine depuis un arbre sacré, présent sur chaque planète. Dans le même registre, vous obtenez les runes en les achetant chez des marchands ambulants sur les différentes planètes en plus de trouver des minerais (l’argent du jeu) dans des coffres. Malheureusement, l’exploration des planètes passe très vite au second plan dans Batora: Lost Haven. Ces dernières sont variées et nos héros traverseront des environnements de glace, de lave, d’eau ou de roche et de minerais.

Chaque planète possède sa propre vie, sa propre histoire, ainsi que sa propre race et arpenter chacune d’entre elles en 4K HDR à 60 images par secondes fut un réel bonheur pour nos yeux, le tout étant sublimé par une direction artistique de bandes dessinées, notamment dans les dialogues.

Néanmoins, et comme évoqué plus haut, Avril se concentrera principalement sur sa mission, ce qui fait que nous suivons constamment les différentes quêtes associées à l’histoire, tandis que l’exploration des planètes ne devient qu’une recherche aux minerais ainsi qu’à des graines permettant d’enrichir le codex du jeu.

Nous aurions souhaité voir des planètes un peu plus riches en termes d’exploration, et des dialogues un peu plus variés au niveau des personnages non-jouables, ces derniers ne faisant que répéter la même chose en passant près d’eux. De plus, le jeu est un poil dirigiste à certains moments de l’aventure, empêchant donc la prise d’un coffre ou un combat avec des ennemis se cachant un peu plus loin.

Bien heureusement, Batora: Lost Haven ne fait pas rester les joueurs longtemps dans les différentes villes visitées et les combats tout comme les phases de puzzle sont aussi jouissives que dynamiques. Eh oui, Avril n’est pas la seule à avoir deux modes, les ennemis possèdent également une couleur qui leur est propre (l’orange pour le mode physique et le violet pour le mode psychique), et il vous faudra constamment alterner entre vos pouvoirs afin d’infliger le plus de dégâts possible.

Des mini-boss sont également de la partie, ces derniers étant hybrides et ont donc une moitié de barre de vie orange, et l’autre violette. En ce qui concerne les bosses, tout comme Avril, il possède un mode physique et un mode psychique et vous devrez utiliser l’ensemble de vos capacités pour en venir à bout.

Surveillez donc bien vos barres de vie, car les bosses de Batora: Lost Haven sont particulièrement coriaces, et si l’une de vos barres de vie tombe à zéro, vous mourrez. Sachez qu’à certains moments dans l’aventure, vous devez combattre avec des alliés. Faites donc en sorte de bien veiller sur leur santé également, car ces derniers ont tendance à se faire cibler un peu trop souvent par les ennemis, de quoi faire recommencer certains passages quelques fois si ces derniers sont amenés à mourir.

Dans le même registre, les différentes énigmes utilisent à merveille la dualité entre le corps et l’esprit d’Avril et certaines puzzles sont très bien conçus, vous demandant de changer de mode à chaque fois que vous vous trouvez sur une plateforme, le tout en étant en mouvement avec pour obligation d’activer certains mécanismes de près comme de loin afin de poursuivre votre chemin. Enfin, Batora: Lost Haven est assez court. Nous l’avons complété en seulement une petite dizaine d’heures, mais la nouvelle partie+ vous permettra de conserver certains avantages en plus de prolonger un peu sa durée de vie, en faisant notamment les choix que n’ont pas été faits lors de votre première partie. Histoire de débloquer les différentes fins disponibles au travers de cette aventure interplanétaire.

Conclusion

Batora: Lost Haven ne révolutionnera pas le monde du jeu d’aventure mais réussi tout de même à nous proposer une histoire passionnante avec des personnages attachants et un contraste bien présent entre humaines et divinités. De plus, le système de combat ainsi que les énigmes utilisant à merveilles les pouvoirs d’Avril viennent compléter l’ensemble d’une production qui sera unique à sa manière. Néanmoins, l’exploration des planètes n’est clairement pas assez poussée et se noie très vite dans l’enchaînement des quêtes principales, passant ainsi rapidement au second plan.

Test effectué sur PlayStation 5

Batora: Lost Haven

0.00
9

Note

9.0/10

POINTS POSITIFS

  • L’histoire prenante et les conséquences de nos choix
  • La relation Avril / Mila / Soleil / Lune
  • Le gameplay mêlant Twin-stick shooter et RPG
  • Les combats de boss
  • Les énigmes et les puzzles bien rôdés

POINTS NÉGATIFS

  • Un jeu un peu trop dirigiste à certains moments
  • L’exploration des planètes passant au second plan
  • Les combats avec les alliés
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
1
+1
0

LauFi

Grand passionné de jeux vidéo et de la culture geek, je parcours le web afin de rechercher informations et autres pitreries. Monster Hunter et Darksiders, ça rime et c'est mes deux franchises préférées !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire