TEST – Ary and the Secret of Seasons

DrFamikon
1 0
Temps de lecture:5 Minutes

Heading

Le studio indépendant belge Exiin nous propose de partir à la chasse aux saisons avec Ary and the Secret of Seasons. Ce jeu d’action-aventure porté sur consoles par Fishing Cactus et publié par Modus Games est le cinquième jeu du studio et le premier qu’ils développent sur console. Si à première vue, le titre ressemble fortement à un Zelda-like, nous allons voir si Aryelle (ou Ary) a les épaules pour devenir la Gardienne de de l’hiver. Alors prenez vos billets et embarquez avec nous pour une aventure dans le monde splendide de Valdi !

Fous ta cagoule !

Ary and the Secret of Seasons se déroule donc dans un univers fantaisiste où la magie est omniprésente. À travers une cinématique d’introduction un peu vieillotte, on apprend qu’il y a quelques siècles, 5 mages contrôlaient la magie des saisons. Mais l’un d’entre eux (avide de pouvoir) tenta un jour de prendre le contrôle du royaume ainsi que de l’ensemble des magies et fut coupé dans son élan par un guerrier légendaire. Une fois le récit passé, nous nous retrouvons aux commandes de Ary, fille du mage de l’hiver. Celui-ci est convoqué à une réunion des mages mais demeure dans l’incapacité de s’y rendre car son fils Flin (le frère d’Ary) est porté disparu suite à une mission qui lui avait été confiée pour son initiation de mage apprenti. Vous l’avez compris, Ary prend donc les fonctions de son père et part alors pour une aventure épique à la manière de Mulan dans le dessin-animé de Walt Disney. On assiste donc à une scène qui ressemble typiquement au long métrage sorti en 1998. Pour prendre la place de son père, la jeune fille n’hésite pas à se couper les cheveux et à porter les vêtements et l’épée en bois de son frère.

Malheureusement, le jeu semble avoir 10 ans de retard. Les pièces sont vides, les graphismes un peu passés et l’intrigue principale semble avoir été vue et revue des dizaines et des dizaines de fois. Pour ce qui du gameplay, il s’agit d’un jeu d’action-aventure classique doté d’énigmes et de phases de plateforme. Ary and the Secret of Seasons a pourtant de nombreux atouts à faire valoir et n’est pas un mauvais jeu pour autant. Destiné aux plus jeunes, il présente des attraits ingénieux que les joueurs devront trouver en combinant les pouvoirs et en utilisant à bon escient le décor. Les combinaisons augmenteront grâce aux capacités qu’Ary débloquera au fil du temps ce qui rendra les combats et les énigmes toujours plus intéressantes.

Comme un hic !

Ary and the Secret of Seasons

Pour les combats, il faudra par exemple trouver la saison qui fera fondre des boucliers de glace de certains ennemis et ainsi prendre l’avantage. Pour les énigmes, il faudra trouver à la manière de Riven, la suite de Myst, la saison qui permettra de faire apparaitre de nouvelles plateformes afin de résoudre les puzzles et/ou progresser dans l’aventure. Un système très bien pensé et bien dosé qui demande parfois un peu de réflexion sans pour autant se montrer insurmontable. Et même si les graphismes semblent venir d’un autre temps, ce qui pourrait freiner les aventuriers à ce lancer dans l’aventure viendrait plus du level-design. En effet, celui-ci souffre de nombreux bugs comme les textures fantômes où l’on peut passer à travers, celles où l’on reste coincé dans le décor ou encore les glissades intempestives alors que nous sommes sur du plat. De plus, notre personnage ne possède pas d’ombre, ce qui rend parfois les phases de saut très périlleuses. On pourrait aussi parler du son qui se coupe quand on lance un pouvoir ou alors de la quête qui refuse de se lancer ou de se valider à proximité d’un PNJ ce qui rend certaines actions impossibles à effectuer.

Heureusement, même si de nombreux défauts viennent pénaliser le jeu, ce dernier regorge de secrets et d’items à trouver ce qui augmente considérablement sa durée de vie. Et le monde de Valdi est assez vaste pour celles et ceux qui voudraient y faire un tour. Mais comme disait un vieux sage « Its dangerous to go alone ! » et il vaut mieux augmenter un peu les capacités de son personnage avant de foncer tête baissée. Sachez toutefois qu’aucun affrontement, à l’exception des boss, n’est obligatoire, et qu’aucune réelle récompense n’est offerte à la clé. Le bestiaire varie très peu et on contentera d’affronter le plus souvent les hyènes du Roi Lion avec ou sans armures. D’ailleurs c’est parfois dommage que les affrontements ne durent pas plus longtemps car comme dit plus haut, les  mécaniques liées aux saisons permettent d’effectuer des combos spectaculaires. L’hiver permet de gagner quelques cœurs supplémentaires tandis que l’automne peut électrocuter les ennemis avec la fondre. L’été entoure ses proies avec des flammes et le printemps a pour particularité d’augmenter la force ainsi que l’agilité d’Ary. L’accumulation de ces pouvoirs permet aussi de modifier les conditions météorologiques afin de dynamiser un peu plus l’action.

 

Conclusion :

Ary and the Secret of Seasons est loin d’être parfait mais ce n’est pas un mauvais jeu pour autant. Ce Zelda-like possède de nombreuses idées qui mériteraient d’être un peu plus abouties pour sortir du lot. Chaque mécanique, rend le scénario un plus vivant au fil du temps mais les bugs viennent cependant freiner l’aventure et l’engouement des joueurs. La frustration prendra alors le dessus et le monde de Valdi risque d’attendre longtemps son sauveur car les caprices du level-design sont légion. Pour ce qui est des graphismes, on a parfois du mal à se dire que le jeu est disponible sur les supports actuels même si le résultat final est loin d’être mauvais. La bande-son et ses arrangements légers et harmonieux ajoutent une patte artistique chaleureuse que les plus jeunes sauront certainement apprécier. Le studio belge mérite amplement les encouragements et a le potentiel pour se faire une place parmi les perles vidéoludiques une fois les bugs corrigés. Côté durée de vie, il faut compter une dizaine d’heures de jeu pour en voir le bout et nettement plus si vous prenez le temps de finir toutes les quêtes secondaires que vous croisez. 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Ary and the Secret of Seasons

6.5

Note

6.5/10

POINTS POSITIFS

  • Le fait de manipuler les saisons
  • Des énigmes variées
  • Des quêtes secondaires nombreuses
  • La bande-son

POINTS NÉGATIFS

  • De nombreux bugs
  • Un bestiaire trop limité
  • Des temps de chargement trop long
  • Le prix

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Destiny 2 - La Fête des âmes perdues est de retour

La Fête des âmes perdues est de retour pour une nouvelle année dans Destiny 2. Eva Levante attend à la Tour que les Gardiens mangent plein de friandises, se parent de masques et célèbrent la mémoire de celles et ceux qu’ils ont perdus. La Forêt hantée est à nouveau ouverte […]