TEST – Alex Kidd in Miracle World DX

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Alex Kidd in Miracle World DX

Alex Kidd in Miracle World DX est un jeu vidéo de plates-formes développé par Jankenteam et édité par Merge Games, sous licence Sega sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC. Si le titre vous dit quelque chose, rien d’étonnant car il s’agit d’un remake.

Master System is back

Etes-vous de la team Nintendo ou SEGA ? Préférez-vous Mario, Alex Kidd ou Sonic ? C’était les discussions dans les années 1980/1990 dans les cours de récréation où tous les joueurs défendaient leur camp ! A cette époque, je faisais parti de la team « SEGA » et j’avais la Master System II à la maison, il s’agissait d’une console 8bits intégrant Alex Kidd in Miracle World dans sa mémoire !

Autant dire que je connais le jeu quasiment par cœur et qu’il était impossible pour moi de passer à coté du remake de Jankenteam que je suis depuis le début avec ses premières illustrations sur Twitter. Depuis, le développeur a fait du chemin et ce qui n’était qu’un projet au départ a eu la bénédiction de SEGA et se retrouve aujourd’hui sur consoles et PC ! Maintenant, une question se pose : Le jeu est -il aussi bon que dans mes souvenirs ? Et surtout, le remake est-il à la hauteur de mes espérances ? La réponse oui et non… Vous souhaitez en savoir plus, ça tombe bien, je vais vous expliquer tout cela ci-dessous.

Alex kidd 2021

Autant le dire tout de suite Alex Kidd in Miracle World DX est un produit destiné principalement aux fans de la première heure et celui-ci pourra rebuter les nouveaux joueurs… Attention avant de partir acheter le jeu sous l’engouement d’internet, car celui-ci est moins facile qu’il n’y parait et propose des combats de boss un peu particulier !

Si vous n’avez jamais jouer à un Alex Kidd, disons grossièrement qu’il s’agit d’un jeu de plateforme à défilement horizontal ressemblant à Super Mario avec une jouabilité limitée à deux boutons et des contrôles pas toujours très précis … Si aujourd’hui, la maniabilité peut choquer, ce n’était pas le cas à l’époque où la manette de la Master System ne disposait que de deux boutons et d’un pad directionnel carré…Autant dire que la précision n’était pas optimale et qu’il a fallu attendre quasiment dix ans de plus avant l’apparition des sticks analogiques qui ont révolutionné le monde du jeu vidéo.

Aujourd’hui, Alex Kidd in Miracle World DX reprend en parti la maniabilité, mais fait évoluer celle-ci. Si nous avons toujours un bouton pour sauter et un autre pour frapper avec son poing, on a également la possibilité de choisir un item avec une touche supplémentaire ou encore de mettre le jeu sur pause à la manette…Cela fera sans doute rire les joueurs actuels, mais sur Master System pour mettre le jeu en pause, il fallait appuyer sur le bouton de la console et non de la manette qui en était dépourvue…Et c’était fréquent, car pour utiliser les items du jeu, il fallait appuyer sur pause puis sélectionner l’item et ensuite appuyer de nouveau sur le bouton pause pour sortir…Autant le dire qu’aujourd’hui, le fait de pouvoir sélectionner les items directement depuis son canapé avec une manette reste une expérience appréciable.

Gameplay inchangé et lifting

Si la possibilité de mettre sur pause avec une manette est appréciable, le plus gros changement est sans aucun doute l’excellent travail de Jankenteam au niveau des graphismes. Autant le dire, ceux-ci sont somptueux et respectent parfaitement le code graphique du jeu initial…Et cela peut se voir à n’importe quel moment du jeu en appuyant sur la gâchette RT sur Xbox ou le bouton R1 sur PlayStation, ce qui permettra de switcher entre la version Alex Kidd in Miracle World DX et la version Alex Kidd issue de la Master System. Autant dire que le choc graphique se voit partout et que les fans passeront régulièrement d’un jeu à l’autre pour voir l’évolution graphique du jeu que ce soit pour les décors ou les ennemis et qu’ils seront rapidement séduits.

A coté des graphismes, la firme a également fait évoluer la bande son du jeu qui se retrouve retravaillée avec un tempo dans l’air du temps. On pourrait aussi noter la présence de nouveaux personnages dans le jeu…Non pas des ennemis à combattre, mais des PNJ à qui nous pourrons parler pour permettre une meilleure compréhension scénaristique du jeu.

Vous en voulez encore, alors sachez que la firme permet également de modifier l’item de fin de stage à manger qui était différent d’un pays à un autre. Aujourd’hui, Alex Kidd peut manger en fin de niveau un hamburger, une omelette ou….

Pour le reste, rien n’a vraiment bougé et Alex Kidd reste le Dark Soul de la plateforme qui mettra les nerfs à rude épreuve pour les nouveaux venus. En effet, ici notre personnage n’a pas de barre de vie, ni de cœur et tout contact avec un ennemi ou un piège causera la perte d’une des trois vies disponibles…Pour éviter de mourir, il faudra ruser et éviter les ennemis ! Car oui, si le jeu propose de nombreux ennemis à combattre à travers les niveaux via votre poing, ceux-ci ne doivent pas toujours être combattus…Ici, on nuance à minima, car si vous pouvez avancer sans tuer des ennemis par moment, dans d’autres cas, il faudra absolument les tuer pour avancer ! Notez que la plupart des ennemis sont placés à des endroits stratégiques et qu’il faudra bien doser votre saut et votre coup de poing pour ne pas foncer dessus bêtement et mourir…

Si vous allez assez loin dans le jeu, vous aurez la possibilité de combattre les lieutenants et puis plus tard les boss du jeu qui ne se combattent pas vraiment de la même façon qu’un ennemi traditionnel. Pourquoi ? Tout simplement, car il ne faudra pas les frapper, mais gagner au chifoumi (jankenpon) et qu’il faudra être habile au jeu du pierre- feuille- ciseaux… Sachez que le jankenpon n’est pas aléatoire et qu’une fois que vous connaissez les signes à mettre cela sera plus facile par la suite.

Une fois le boss vaincu, vous pourrez avancer dans l’histoire principale et celle-ci est assez dépaysante et vous proposera même des balades en hélicoptère, en moto et même en bateau…Néanmoins, il ne s’agira pas de balade de plaisance, alors faites attention aux ennemis et au bloc en forme de boules placés dans le jeu, sinon vous allez mourir…Et bien, non ! Car quand Alex Kidd est véhiculé, vous avez une deuxième lecture du jeu ! En moto, celle-ci se crashera et vous pourrez vous baladez à pied dans l’univers du jeu, en bateau votre personnage tombera dans l’eau et cela deviendra un monde sous-marin et en hélicoptère, il se peut que vous tombiez sur une route ou dans l’eau tout dépendra du monde où vous êtes.

Pour le reste, Alex Kidd reprend les codes traditionnels des jeux de plates-formes en proposant des mondes à la difficulté de plus en plus élevée…Si au début, il faudra éviter et combattre des ennemis, par la suite il faudra savoir jauger les sauts pour ne pas finir dans les pics, éviter des pièges tombants du plafond ou encore éviter de marcher sur certaines cases qui feront apparaitre des fantômes.

Bien évidement pour palier à cela, le jeu vous propose des items à acheter dans des magasins, il sera possible d’acheter une canne pour voler au-dessus des pics pendant un court instant, d’acheter un item pour être invulnérable un moment ou encore une vie supplémentaire pour ne citer qu’eux.

Notez que les items peuvent également être utilisés sur certains boss…Car gagner au jankenpon n’est pas toujours suffisant et certains partiront quand d’autres deviendront fous de rage et vous combattront.

Cela n’a l’air de rien comme cela, mais le travail effectué par les développeurs est énorme et donne l’impression de redécouvrir le jeu une deuxième fois pour les plus anciens joueurs. Pour finir avec ce paragraphe, on va parler de la durée de vie et si Alex Kidd peut se finir vite (un peu plus de deux heures) pour un joueur connaissant le jeu de base, il sera beaucoup plus ardu pour une personne ne connaissant pas la licence. D’ailleurs, tout n’est pas parfait dans le jeu et on vous en dit plus ci-dessus.

Nostalgie, mais…

Chez GeekNPlay, on aime le remake d’Alex Kidd, mais si la nostalgie nous emporte …Il faut avouer que tout n’est pas parfait.

Si Jankenteam a fait un travail formidable sur les graphismes, la bande son et les animations de Jakenpon, il y a également des points à revoir. Dans un premier temps, certains joueurs trouveront sans aucun doute que le personnage glisse un peu, ou que les niveaux sont punitifs…Et c’est le cas ! Si cela n’était pas trop grave à l’époque des consoles 8bits, où les jeux ne disposaient pas de sauvegarde et qu’il palliait les jeux courts par une difficulté extrême ou une maniabilité un peu bancale, on regrette de voir cela en 2021.

Soyons honnête, tout n’est pas à jeter dans Alex Kidd in Miracle World DX et les joueurs s’acclimateront rapidement de cette jouabilité un peu glissante ! De mon côté, ce qui m’a surpris, c’est que j’arrive à effectuer plus facilement des glissades sous des blocs de pierre en jouant avec la version originale d’Alex Kidd, mais moins facilement avec le remake…Autant dire que si vous ne connaissez pas la manipulation, il sera difficile pour vous de sortir du château ! Ce qui est encore plus rageant, c’est qu’à aucun moment, on ne vous explique comment glisser sous un bloc dans le jeu…On est d’accord que le jeu est destiné aux fans, mais tous n’ont pas une mémoire d’éléphant et rappeler les fondamentaux aurait pu être sympathique.

A coté de cela, on pourrait parler d’un jeu punitif…Les anciens diront que c’était déjà le cas dans le passé et ils auront raison. Car à l’époque de la Master System, il n’y avait aucun continu et si vous mourriez c’était un game-over définitif et il fallait reprendre le jeu depuis le début ! Dans Alex Kidd in Miracle World DX, le gameplay reste aussi punitif qu’avant, sauf qu’il est possible de rependre le jeu au niveau où vous venez de faire un Game-Over avec 3 nouvelle vies…Mais sans argent et sans items ! C’est ici un problème, car certains niveaux sont pensés pour être faits en moto, en hélicoptère ou encore en bateau et mourir bêtement signifie devoir faire les niveaux à pied ou à la nage…Vu la durée de vie du jeu, je serai tenté d’inviter les joueurs aguerris à reprendre le jeu depuis le depuis, car le reprendre après un Game Over n’est pas forcement une sinécure et cela pourra même devenir une torture dans certains niveaux.

Pour finir, si le remake de Jankenteam est de très bonne facture, cela n’enlève rien au jeu qui peut se finir en moins de deux heures pour une personne connaissant le jeu de base…Pour les autres, ça sera peut-être plus long, mais il n’y aura pas de game over et  la firme propose aux joueurs de 2021 de faire le jeu avec des vies en illimités…Verdict, certains activeront rapidement les vies illimités pour ne pas avoir une crise de nerf derrière la manette à la vue de la difficulté du jeu, mais ne profiteront pas du gameplay, de la nostalgie et de l’âme du titre prévu pour être joué en une seule fois avec 3 vies de bases…De plus cela sera punitif sur Xbox ou PlayStation, car l’activation de vie illimitée ne vous permettra pas de débloquer de succès ou trophées.

Finalement, la durée de vie est fidèle à l’original et les joueurs aguerris ou connaissant le jeu par cœur, le finiront rapidement et malheureusement on regrette l’absence de niveau bonus, voir d’un spin-off fourni avec dans Alex Kidd in Miracle World DX. C’est dommage, car on aurait bien aimé voir ce que Jankenteam aurait pu proposer en plus du jeu original remis au gout du jour !

Conclusion 

WARNING ! Ne prenez pas peur… Alex Kidd in Miracle World DX, n’est pas un mauvais jeu en soit, mais un titre destiné principalement aux fans de la première heure qui apprécieront le lifting graphique du jeu et verront une larme coulée sur leurs joues en se rappelant les nombreuses heures à tenter de finir le jeu sur Master System… Aujourd’hui, Alex Kidd in Miracle World DX permettra à certains joueurs de finir le titre, car celui-ci dispose d’une sauvegarde, de vies illimitées, d’un lifting graphique et audio réussi. De mon côté, je suis ravi de retrouver le jeu et je me suis plutôt bien amusé avec celui-ci qui propose un gameplay punitif et difficile.

Si vous avez connu le jeu dans le passé, il ne fait aucun doute qu’Alex Kidd in Miracle World DX saura vous séduire. Mais séduira-t-il les autres joueurs ? Pas forcement et il est même possible qu’il en rebutera plus d’un qui espèreront trouver un ersatz de Mario et se retrouveront à faire un jeu où les boss se combattent au chifoumi avec une difficulté relevée.

Vous l’avez compris, Alex Kidd in Miracle World DX n’est pas un jeu à mettre entre toutes les mains et l’on vous conseillera de tester le jeu chez un ami avant un potentiel achat si vous n’avez jamais joué à la licence de votre vie. Pour les anciens joueurs ayant connu le jeu sur la console de SEGA, vous pouvez foncer, car celui-ci n’a pas changé et vous permettra de passer de bons moments en moto, en hélicoptère, en bateau le tout dans des décors remis au gout du jour.

Alex Kidd in Miracle World DX

7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • Un remake de qualité
  • Le plaisir de retrouver Alex Kidd
  • Une difficulté élevée
  • La possibilité de switcher les graphismes entre l’original et le remake
  • Le plaisir de sélectionner des items sans devoir bouger de son canapé

POINTS NÉGATIFS

  • On aurait aimé revenir après notre mort avec notre argent devant un magasin
  • Souvent frustrant…
  • Un prix de vente peut être un peu élevé
  • Des boss à combattre via le jankenpon (chifoumi ) qui ne plairont pas à tous…
  • Une hitbox pas toujours précise

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire