TEST – Aladdin and The Lion King

Aladdin and The Lion King

Le recyclage. Ce mot est rentré dans les mœurs depuis bien longtemps et tout le monde s’y met. Mais dans le monde vidéo-ludique, ce dernier est utilisé à outrance. Entre les remakes et les consoles en version mini, les développeurs et les éditeurs ne manquent pas d’idées. Si certains titres s’en sortent avec brio, d’autres comme le film Sonic en préparation pour ne pas ne citer devraient ne jamais voir le jour. Mais après les versions films de deux classiques de Disney : Aladdin et Le Roi Lion, il fallait bien que quelqu’un s’occupe des (re)sortir les jeux de la Mega Drive et de la Super Nes ! 

C’est l’histoire de la vie l’argent !

Aladdin and The Lion KingComme on pouvait s’y attendre, cette compilation du studio Nighthawk regroupe les deux meilleures versions d’Aladdin (Mega Drive) et du Roi Lion (Super Nintendo). Ce sont donc deux roms pardon, deux jeux de l’époque 16 bits que nous retrouvons ici. Si l’idée est bonne, c’est finalement une longue trahison digne de Scar qui attend les joueurs au fil du temps. Pour rappel, Aladdin est sorti en 1993, il y a donc 26 ans et Le Roi Lion a vu le jour un an plus tard. Si pour l’époque, les jeux était formidables, il ont malheureusement très mal vieillis. En effet, vous aurez ici le minimum syndical…Hormis des graphismes légèrement améliorés et des musiques remastérisées, cette compilation vendue tout de même 35€ risque de vous faire mal…même très mal. le côté nostalgique est très vite remplacé par la douche froide et par la déception. Aladdin and The Lion King possède des menus francophones mais les jeux sont intégralement en anglais. On regrettera aussi l’absence des autres titres de l’univers Disney de la même époque comme Fantasia (1991), Toy Story (1995)…

Il faut tout de même saluer les efforts réalisés par les développeurs. Pour chaque jeu, vous aurez droit à plusieurs versions. Vous aurez donc la possibilité de tester les portages GameBoy et GameBoy Advance des deux jeux ainsi que la version démo d’Aladdin présentée en 1993 à la presse américaine. La version final cut est aussi présente et s’est finalement celle qui sera susceptible de mieux vous intéresser. Cette dernière corrige en effet plusieurs défauts comme la caméra ou la maniabilité.

Je voudrais déjà être roi !

Aladdin and The Lion KingEn vous baladant dans les menus, vous trouverez quelques clins d’œil assez sympathiques. Les deux jeux offrent par exemple la possibilité (comme au bon vieux temps) de rentrer des cheats afin d’activer l’invincibilité ou le niveau de votre choix. Vous trouverez un Musée qui vous fera profiter de quelques interviews de l’époque et qui vous montrera aussi des ébauches des studios Disney. Les fans vont surement y passer du temps dans cette “salle” puisqu’elle regorge de secrets et d’anecdotes. Des croquis, la vidéo de promo du Roi Lion etc…de quoi retomber rapidement en enfance et oublier tout le reste. En jeu, vous aurez aussi une fonction qui vous permettra de rembobiner. Un peu comme sur les consoles Mini de maintenant. Et quand on sait que certains passages peuvent être durs, vous allez user de cette technique assez souvent pour avancer dans l’aventure. Par contre, si vous l’utiliser ou si vous vous servez d’un cheat-code, dites adieu aux trophées !

Difficile tout de même de laisser les plus jeunes sauter sur cette compilation. Non seulement les titres ont très mal vieilli, mais l’absence d’une remasterisation (surtout avec les téléviseurs d’aujourd’hui) se fait sentir. De plus, en dehors que la traduction française n’existe pas, les menus (qui sont eux en français) possèdent quelques fautes d’orthographes… Dommage car il y avait certainement un bon coup à faire notamment avec la sortie au cinéma de ces deux films emblématiques de Walt Disney.

Je veux t’offrir un monde…

Aladdin and The Lion KingHeureusement, la compilation n’a pas que des défauts. En plus des différentes versions et des menus, les musiques de l’époque (un peu retravaillées) vous feront vite voyager. Les nombreuses aides aussi vous aideront à progresser rapidement car c’est à se demander comment nous avons fat pour finir ses jeux il y a de cela 26 ans. Vous pouvez rembobiner à tout moment et sauvegarder aussi ou bon vous semble. C’est donc avec envie qu’on se retrouve à parcourir Agrabah ou encore l’Afrique. La version final cut se permet même d’ajouter quelques “passages” dans les différents niveaux et on ne va pas cracher dessus. On passera vite sur les versions GameBoy car sur un grand écran, le rendu est tout simplement horrible…

Conclusion :

Aladdin and The Lion King n’est pas une mauvaise compilation mais le prix ne justifie pas le produit. Pour 35€, on aurait aimé avoir plus que deux titres. Un effort aurait pu être apporté graphiquement car même si il s’agit de deux jeux des années 90, le poids des années se fait sentir. La version française est inexistante et les menus possèdent parfois quelques fautes orthographes. On peut tout de même saluer la présence des différentes versions ainsi que l’ajout du mode “assisté” pour les plus jeunes. Le Musée est une véritable petite et regorge d’informations en tout genre. On achètera principalement cette compilation pour le côté nostalgique qu’elle dégage et pour le montrer à nos enfants, neveux etc. Dommage également qu’un livre n’accompagne pas le boitier car, encore une fois, vu le prix affiché cela aurait été un véritable plus.

Aladdin and The Lion King

5

Note

5.0/10

POINTS POSITIFS

  • Le mode "assisté"
  • Le Musée
  • Les différentes versions
  • Le côté nostalgique

POINTS NÉGATIFS

  • Le prix
  • La traduction inexistante
  • Deux jeux seulement
  • Aucun effort graphiquement...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire