Test – Age of Empire IV

Partager sur les réseaux sociaux :


 

Age Of Empire IV

Cela fait déjà un peu plus de quinze jours qu’Age of Empire IV est sorti. Pour bien découvrir un jeu de cette envergure, il faut réussir à poncer la campagne, tester le mode en ligne, toucher aux différentes civilisations … Bref, il y a pléthores de choses à voir. Alors que vaut donc le tout dernier jeu du studio Relic Entertainment ? On vous laisse le découvrir juste en dessous !

L’Historique des Age of Empire.

Pour les plus jeunes d’entre vous, c’est sans doute l’une des premières fois que vous allez jouer à un Age of Empire. Cependant, pour ceux né au siècle dernier, la saga va remémorer grand nombre de souvenirs. Le tout premier jeu de la saga est sortie en 1997, s’inspirant des tout premiers Warcraft. Avec le temps, le jeu de stratégie en temps réel a réussi à s’imposer et se démarquer. Depuis 1997, quatre opus sont sortis. Enfin, on pourrait presque dire 5 si l’on compte Age of Mythology. Cependant, la lignée principale propose de retracer un contexte historique. Age of Empire nous fait traverser les Ages qu’ont vécu les différents grands peuples des époques cités. Pour cela, vous traverserez quatre “âges”, sorte de niveaux conditionnant l’évolution de votre peuple.

Les âges vont vous permettre de débloquer de nouveaux bâtiments. Vous vous en doutez surement, mais plus vous êtes avancé dans les âges, plus vous pourrez bâtir des monuments couteux et puissant. Il en ira de même pour vos troupes qui pourront être renforcées ou encore plus diverses. Quand l’Age Un ne propose que des lanciers basiques, il vous sera possible d’obtenir des trébuchets même des canons avec le temps ! Cependant, si tous les joueurs avaient le même peuple de base, on ne pourrait pas trop parler d’un jeu de stratégie pas vrai ? Afin de différencier tout ça, le jeu vous fera incarner différentes civilisations !

Les civilisations de Age of Empire IV

Le point névralgique des AoE est donc le choix des civilisations. Et quoi de mieux pour découvrir chacune d’entre elles que de se lancer dans la campagne ! Cette dernière commence par vous faire retracer la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. Débarqué de Normandie, ce dernier va clamer le trône de la Grande-Bretagne et la conquérir. Au cours des dix premières missions, vous allez avoir le temps de découvrir le peuple anglais et ses spécificités. Mais les Anglais ne sont pas les seuls à écumer des batailles. La campagne vous fera suivre la guerre de Cent Ans, la Conquête Normande, de l’Empire mongol et de l’Ascension de Moscou. Et chacune de longues périodes est vécu par un peuple différent, dans l’ordre les Français, les Anglais, les Mongoles et les Rus’.

A cela, viennent s’ajouter quatre autres peuples : les Chinois, le Sultanat de Dehli, la Dynastie des Abbassides et le Saint-Empire Romain Germanique. Ceux-ci n’ont (pour l’instant) encore aucune campagne et ne sont jouables que lors de parties Escarmouches. Quand il vous faudra suivre les règles définies par l’histoire lors de la campagne, le mode escarmouche vous permet quant à lui de faire affronter n’importe quel peuple.

Les batailles

Et quant on parle d’affronter différents peuples, on parle bien évidemment de se battre contre un ordinateur ou ses amis ! Le mode multijoueur est une légende vivante sur les Age of Empire, quel étudiant en informatique n’a pas fait de LAN d’AoE ? Il est donc tout naturel de le retrouver sur le quatre. Seulement, cette fois-ci, impossible de jouer en LAN uniquement. L’ère étant aux serveurs centralisés, le mode LAN n’est tout simplement pas disponible sur cet opus. Quand ce petit détail parait anodin, il devient très vite problématique pour ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet correcte ou même lors de tournois organisé par une école. Et il devient encore plus problématique disons un mercredi 10 novembre quand Relic Entertainment décide de faire une maintenance sur ces serveurs de deux heures … Soit 22h00 à 00h00….

Cependant, hormis d’éventuelles maintenances, la connexion vers les serveurs se fait généralement sans soucis. Ce qui nous amènes à se foutre sur la gueule en ligne ! N’étant pas non plus un immense stratège, j’ai commencé par quelques parties à 2 (l’IA et moi) contre 2 IA. Les ordinateurs sont très agressifs. Pas possible de se laisser du temps pour bien faire son économie, ce dernier nous attaques à peine l’âge deux atteint. Cela force le joueur à faire très vite des troupes ou alors des remparts très bien protégés. Ceci dit, les joueurs sont sans doutes pire. On ne saurait que vous conseiller de tenter une partie “No Rush” et de faire votre maximum pour augmenter le plus vite possible vos troupes si vous n’êtes pas habitué aux jeux de stratégie en temps réel.

Durant les escarmouches, différents types de fins s’offre à vous. Vous pourrez montrer votre dominance économique en construisant une Merveille. Il est également possible de montrer son côté religieux en capturant tous les lieux sacrés. Pour ces deux conditions de victoires, il vous faudra bien évidemment réussir à protéger assez longtemps l’objectif. Sinon, il vous reste la plus classique, mais néanmoins redoutablement efficace technique du “Tu pètes- tout”. Là encore, la destruction des principaux bâtiments adverses vous permettra de remporter la victoire.

Quand Relic Entertainment ne réinvente pas la roue

Bon, on aura vu les différents âges, les différents peuples, la campagne et les escarmouches …  Mais pour l’instant, tout ça reste quand même assez classique, voir même proche du dernier Age of Empire III Definitive Edition. Bien sûr, c’est sans compter sur les graphismes et la bande sonore ! Comme on peut s’en douter, l’ensemble des graphismes est désormais disponible en 4K. Le paquet de 40 Go vous permet de bénéficier d’une campagne en haute définition. Si votre PC vous le permet, vous allez pouvoir profiter de la campagne comme d’un vrai film.

Et pour cause, la campagne est remplie d’image en réalité augmentée. Afin de faire comprendre que les guerres du moyen-âge se sont parfois passées à quelques pas de chez nous, ces derniers ont filmés des images du quotidien.. Pour y rajouter des spectres qui représentent les soldats du passé. Ainsi, on peut reconnaitre certains châteaux, puis participer à leur assaut. Il s’agit sans aucun doute pour moi de la raison pour laquelle il faut tester l’expérience Age of Empire IV.

Conclusion

Quand Chivalry nous faisait attaquait des lieux mystérieux, l’épée à la main, Age of Empire lui nous transporte un peu plus haut. Fidèle à sa lignée, le jeu est certainement un must-have pour les fans de stratégie en temps réel. Les classes paraissent plutôt bien balancées, et les cartes déjà disponibles en escarmouches sont intéressantes. Le nombre de civilisations différentes vous permettra de trouver la combinaison parfaite pour votre style de jeu. Durant les parties contre les ordinateurs, vous allez rapidement être forcé à faire des troupes et à les attaquer. Il aurait peut-être été plus agréable de pouvoir plus moduler le niveau des IA. 

Cependant, l’arrivée prochaine de mods peut toujours changer la donne. On ne peut qu’espérer découvrir un mods LAN ou serveur, qui permettrait d’héberger nos propres parties sans dépendre des serveurs de Relic Entertainment. Pour finir, on pourra dire que si vous n’êtes pas un fan de jeu de stratégie en temps réel, il serait peut-être plus intéressant de se pencher du côté du Xbox Game Pass et d’en faire quelques parties pour découvrir le concept du jeu plutôt que de l’acheter directement. 

Age of Empire 4

8

Note

8.0/10

POINTS POSITIFS

  • Une campagne magnifique
  • Un jeu bien équilibré
  • L'arrivée prochaine des mods.

POINTS NÉGATIFS

  • Une IA un peu trop agressive
  • Pas de LAN ?

Luclis

Rédacteur passionné par les RPG et les vieux jeux. Si t'as pas connu la Game Boy Advance et la PlayStation 1, t'as manqué un bon tiers des meilleurs jeux au monde.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire