Snake Man’s Adventure – Fêtez la journée mondiale du serpent avec Snake Man

Partager sur les réseaux sociaux :


Snake Man's Adventure

Vous ne le savez certainement pas mais hier était la journée mondiale du Serpent. A cette occasion, le studio indépendant allemand Doso Soft, fondé en 2020, nous propose un jeu de plate forme classique. Incarnez un homme serpent dans Snake Man’s Adventure et allez sauver la terre sur PC via Steam.

Après tout, quelle est la meilleure façon de célébrer la journée mondiale du serpent que d’aider un homme serpent à sauver le monde? Disponible sur Steam au mini prix de 4,99€, Snake Man’s Adventure est un jeu de plate forme en 2d classique. En mélangeant prise en main immédiate, univers coloré et délicieusement décalé, l’aventure devrait ravir petits et grands. Avec un casting de personnages étranges et son gameplay issu des années 90’s, ce jeu pourrait bien vous faire passer un agréable moment emprunt de nostalgie.

L’histoire de Snake Man’s Adventure

Etant donné que personne sur sa planète natale ne le prend au sérieux, Snake Man décide de prouver ses super capacités en sauvant la planète Terre. Celle-ci est en effet attaquée par des « Grandiots ». Accompagné du « professeur » et fraichement débarqué sur la planète bleu, nos protagonistes feront rapidement équipe avec Sophia, son chien Doggo, et Liam pour sauver les humains d’une menace intergalactique.

Certes, Il est clair que Snake Man’s Adventure ne compte pas révolutionner le genre. Toutefois avec ses environnements naturels basés sur des photos et son gameplay d’antan, les afficionados des jeux de plate forme 2d devraient se rendre sur cette page pour se procurer le jeu du studio Doro Soft. On attend vos retours ! Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous ou sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter. Une sortie sur Nintendo Switch est d’ailleurs prévue.

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire