Minecraft Mojang

Le magazine New Scientist a récemment dévoilé sur son site une étude menée sur Minecraft par une équipe de chercheurs de l’Université de Witwatersrand en Afrique du Sud. L’étude consiste à plonger une IA dans un monde du jeu sans aucune information pour tester sa capacité à s’adapter à son environnement.

Le jeu vidéo a désormais une place à part dans nos vies et notre quotidien. Alors que dire de Minecraft, le jeu le plus vendu de tous les temps avec plus de 300 millions d’exemplaires écoulés ? La réponse est simple. D’après un article du magazine New Scientist, le titre a une telle ampleur qu’une équipe de chercheurs s’en sert pour tester l’adaptabilité de son intelligence artificielle. En effet, il s’agit d’une équipe dirigée par Steven James de l’Université de Witwatersrand en Afrique du Sud. Cette étude pourrait être clé dans le développement de l’IA.

MinePlanner, le programme d’entraînement d’IA sur Minecraft

Le programme développé par les chercheurs se nomme MinePlanner. Mais donc, en quoi consiste cette étude ? Le but est de mettre à l’épreuve la capacité de l’IA à accomplir d’elle-même et de la même manière les tâches que peut faire un humain. MinePlanner mesure la capacité de l’IA à trier les informations. Autrement dit, l’IA doit pouvoir ignorer les détails superflus pour résoudre un problème complexe en plusieurs étapes. D’après Steven James :

De nombreux programmes d’entraînement d’IA “trichent” en donnant à un modèle toutes les données dont il a besoin pour apprendre à effectuer un travail et rien d’étranger. C’est une approche qui porte ses fruits si vous voulez créer un logiciel pour accomplir une tâche spécifique, comme prédire la météo ou replier des protéines, mais pas si vous essayez de créer une intelligence artificielle générale, ou IAG.

James espère que MinePlanner puisse permettre d’aborder des casse-têtes compliqués. Pour le moment, le test vise à vérifier la capacité de l’IA à observer l’environnement du jeu pour déterminer ce qui est utile ou non. Pour ce faire, le programme consiste en 15 problèmes de construction, chacun doté d’un paramètre facile, médium et difficile, pour un total de 45 tâches. Chaque tâche demande des étapes intermédiaires, comme construire un échafaudage pour placer un bloc en hauteur par exemple. Cela permet de tester la capacité de l’IA à planifier ses actions.

À noter que des expériences similaires avaient eu lieu avec 2 autres modèles, ENHSP et Fast Downward. Ces programmes spécialisés dans les opérations séquentielles ont tous les deux échoué au test. En effet, le premier a accompli presque tous les problèmes faciles et médiums mais aucun des problèmes difficiles. Quant au second, il n’a réussi que 5 problèmes faciles et 1 problème médium. Steven James espère que MinePlanner pourra résoudre les 45 tâches sans l’intervention d’un humain :

Nous ne pouvons pas demander à un concepteur humain d’entrer et de dire à l’IA exactement ce dont elle devrait ou non se soucier pour chaque tâche qu’elle devrait avoir à résoudre. C’est le problème que nous essayons d’aborder.

Pour résumer, le programme MinePlanner se sert de Minecraft pour mettre à l’épreuve les capacités d’adaptation de l’IA. C’est un problème clé dans le développement des IA autonomes, et donc un projet d’importance capitale. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article original en anglais sur le site de New Scientist. N’hésitez pas également à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires sur GeekNPlay et sur tous nos réseaux sociaux.

, , , , , , ,

Paprika

L'écriture et le gaming sont mes passions, donc j'ai fait d'une pierre deux coups. Fan éternel de Nintendo et de jeux indé.

Laisser un commentaire