Ghostwire: Tokyo – Se dévoile pendant 20 minutes en vidéo

Partager sur les réseaux sociaux :


 

Ghostwire: Tokyo

L’éditeur Bethesda Softworks et le développeur Tango Gameworks ont dévoilés la nuit dernière plus de 10 minutes de gameplay pour le jeu d’aventure et d’action paranormal Ghostwire: Tokyo attendu en exclusivité temporaire console sur PlayStation 5 et sur PC. On vous propose un petit récapitulatif ci-dessous !

Avant de parler du gameplay et de l’aventure qui attendra les joueurs très prochainement, il est bon de rappeler le synopsis du jeu :

« Après la disparition mystérieuse de la quasi-totalité de la population de Tokyo, la ville est inondée de créatures surnaturelles. Notre histoire commence ici. Dans les retombées de la disparition, vous vous réveillerez dans les rues désertes de Tokyo avec une voix inconnue dans votre tête et d’étranges pouvoirs élémentaires coulant dans vos veines. Possédé par un mystérieux esprit nommé KK, qui a son propre agenda, vous devrez travailler ensemble pour découvrir la vérité derrière les disparitions et sauver la ville de ce cauchemar tordu. »

Maintenant que le nous avons poser le synopsis, il est temps de parler du gameplay de Ghostwire: Tokyo dont nous avons eu pas mal d’informations lors de la soirée. Dans Ghostwire: Tokyo, vous exploiterez un arsenal de puissantes capacités connues sous le nom de “Ethereal Weaving”, canalisant l’éther brut comme le vent, le feu et l’eau. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, vous apprendrez à améliorer et à maîtriser ces capacités en fonction de votre style de jeu, en incorporant de puissantes prises de base et des blocs parfaitement synchronisés, le tout avec un effet dévastateur.

En plus de vos capacités, vous aurez à votre disposition une gamme d’outils plus traditionnels et mystiques. La traversée et l’exploration sont au cœur de Ghostwire : Tokyo . Et avec la capacité tengu, les joueurs peuvent s’attaquer et manœuvrer facilement dans la ville.

Les zones de brouillard dense abritent non seulement une énergie sombre qui draine votre santé, mais sont également infestées de créatures mortelles et paranormales. Pour nettoyer ces zones infectées, vous devrez nettoyer les portes torii corrompues dispersées dans toute la ville.

Et en libérant des âmes libres, vous acquerrez de l’expérience pour améliorer vos capacités éthérées. Vous l’avez compris, au fur et à mesure de votre progression, vos pouvoirs augmenteront. Et avec de nombreux archétypes ennemis à combattre, vous devrez faire évoluer vos capacités et vos stratégies pour affronter ces menaces surnaturelles.

D’ailleurs, il est possible de repérer les menaces de loin en utilisant la vision spectral qui permet de détecter les créatures et d’autres points d’intérêt lorsque vous vous déplacez dans la ville de Tokyo.

Au niveau paranormal, Ghostwire : Tokyo ne se contente pas de devoir combattre des créatures et a détruire les portes de Torii, les développeurs affirment que les joueurs auront la possibilité de découvrir d’étranges distorsions de la réalité connues sous le nom d’Utena Spaces, où le temps et l’espace eux-mêmes ne sont pas dignes de confiance… Et la seule façon de mener à bien votre mission est de les traverser.

Vous l’avez compris, Ghostwire : Tokyo est un jeu a l’ambiance singulière qui traitera de surnaturel, de paranormal avec une petite pointe de frayeur… Allez-vous tenter l’expérience ? Ou rebrousser le chemin ? La réponse lors de la sortie du jeu prévue le 25 mars sur PlayStation 5 et PC…Ou le 22 mars, si vous achetez le l’édition Deluxe sur PlayStation Store qui comprend trois jours d’accès anticipé au jeu, ainsi que le “Pack de tenues Streetwear”, “Tenue Shinobi” et “Arme Kunai”.

De votre côté, attendez-vous le jeu? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire