Fractured Online – Testez gratuitement le jeu du 2 au 5 septembre

Partager sur les réseaux sociaux :


Fractured Online

gamigo et Dynamight Studios ouvrent une fois de plus un portail entre le monde de Fractured Online et le monde réel. Les joueurs bénéficieront d’un accès gratuit au MMORPG isométrique en monde ouvert pendant le week-end du 2 septembre. Ce week-end gratuit débutera à 16h le 2 septembre et se terminera à 16h le 5 septembre.

Pendant ces quelques jours, les joueurs auront un accès gratuit et illimité au jeu via le launcher Glyph. Une fois connectés, les joueurs pourront commencer leur aventure en jouant comme ils le souhaitent grâce au système unique de progression de personnage. Ils pourront également façonner le monde de Fractured Online en construisant des structures, en fabriquant des objets, en s’impliquant dans la gestion de l’économie et bien plus encore.

“Avec le succès de notre semaine gratuite au mois de mai, nous avons décidé d’offrir une autre opportunité aux joueurs qui ne possèdent pas le Founder Pack de se replonger dans le monde de Fractured Online ou de le découvrir pour la première fois.” déclare Jacopo Gallelli, cofondateur et directeur général de Dynamight Studios. “Nous sommes impatients de savoir ce que les joueurs pensent des nombreux changements que nous avons apportés à Fractured Online au cours des 3 derniers mois, qu’il s’agisse de nouvelles fonctionnalités telles que le système de météo et de température et les Saisons compétitives, ou de corrections de bugs et d’améliorations de la qualité de vie.”

Pour le week-end gratuit, les races Humains et Wildfolk seront jouables, mais elles ne seront pas les seules races présentes au lancement. Les Démons, plus axés PvP, et leur univers dédié ne manqueront pas de terroriser toutes les créatures vivantes qui seront assez folles pour croiser leur chemin lorsqu’ils apparaîtront plus tard dans l’année.

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire