Ember Lab – Les allégations de Brandon Popovic !

Jajou
1 0
Temps de lecture:2 Minutes

Kena Ember Lab

Le monde du jeu vidéo nous semble souvent attrayant vu de l’extérieur. Beaucoup veulent y faire carrière et créer leurs jeux de toutes pièces. Mais encore une fois un nouveau buzz nous prouve que tout n’est pas tout rose au sein des studios…

À la suite d’un entretien entre VideoGamesChonicles et Brandon Popovich, ce dernier à affirmé s’être vu forcé de manière malveillante à quitter Ember Lab durant la création de Kena.

Les révélations de Brandon Popovic !

Popovic à affirmé que lors de son départ du studio, il aurait codé pas loin de 95% de Kena. Ce qui représente une quantité colossal de travail. En effet, Popovic avait été embauché au départ pour transformer un projet de base créé sur Unity en un prototype valide et jouable sur Unreal Engine. Aussi d’après lui ce travail était monstrueux vu qu’il y avait peu de contenus utilisable. Il a fallu recoder le jeu presque intégralement.

De plus le programmer et game designer proclame ne pas avoir été payé pour la quantité de travail fourni. Élément qu’un autre développeur du studio proclame également…  Aussi étant conscient de la difficulté du codage de jeu et des difficulté financière du studio Brandon Popovic s’est vu offert un poste au sein d’Ember Lab pour après la sortie de Kena. Il lui fallait cependant entre temps travailler dur.

« Nous n’avions rien signé encore, mais on m’a promis que si je m’accrochais, un poste et un bonus suivraient » dit-il lors de son interview pour VGC.

Poste dont il n’a jamais profité vu qu’il s’est fait éjecter du projet. Le plus dur pour lui étant d’avoir participé corps et âme à la finalisation de ce projet et de s’être vu relégué aux oubliettes très rapidement. Ainsi, c’est à lui qu’on doit l’idée du Rot, le compagnon de l’héroïne ainsi que beaucoup d’éléments du gameplay. Évidemment, quand on code la presque totalité du jeu, on laisse des traces !

ember lab

Ember Lab réplique !

Aussi, Ember Lab a répondu à toutes ces accusations. Selon le studio Brandon Popovic n’a travaillé que sur une partie infime du projet et surtout sur une partie très technique. Son temps de travail pour le studio n’aurait pas dépassé les sept mois. Bien sûr, ils affirment aussi que tout travaux effectué à été payé. De plus Popovic aurait eu un poste d’offert, qu’il aurait refusé.

«Brandon a été entièrement rémunéré pour l’ensemble de son travail axé sur la migration des fonctionnalités du prototype Unity vers un prototype Unreal utilisant UE4 Blueprints. Aucun des travaux développés pour le prototype Unreal n’est actuellement utilisé en production. Quand est venu le temps de constituer une équipe pour un développement complet, nous avons proposé à Brandon un poste qu’il a refusé. Nous avons construit notre jeu de rêve, avec les efforts d’une équipe très dévouée, et nous sommes attristés par ces accusations blessantes. » D’après la déclaration d’Ember Lab à VGC.

Alors on rappelle que dans ce genre d’histoire, ce sont souvent paroles contre paroles. C’est donc impossible de savoir qui à raison ou qui à tort. Mais c’est toujours décevant de voir les créateurs de nos jeux préférés se tirer dans les pattes comme ceci.

En attendant, on vous signale quand même que Kena : Bridge of Spirit. Le premier jeu du studio Ember Lab devrait sortir sur Playstation 4 et Playstation 5 durant le premier trimestre 2021.

 

Aussi n’oubliez pas de nous faire part de vos commentaires sur GeekNPlay ou sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
100 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Slash Quest - Maintenant disponible sur Apple Arcade !

Big Green Pillow et Noodlecake Studios viennent de nous annoncer que Slash Quest est maintenant disponible sur Apple Arcade ! Dans Slash Quest, on découvre l’histoire d’une épée (oui oui une épée, vous avez bien lu) sensible à la recherche de sa reine bien-aimée ! Dans ce jeu, ce n’est pas […]
slash quest