EGRET II Mini – Une petite borne qui en a sous le capot

Partager sur les réseaux sociaux :


Si vous êtes un geek, alors le nom Taito fait forcément raisonner quelque chose en vous. C’est l’une des sociétés de développement les plus iconiques du JV japonais. Et l’une des plus anciennes aussi. Depuis quelques années, nous avons le droit à une flopée de consoles rétrogaming. Tous les développeurs historiques s’y sont mis. Mega Drive Mini, NES Mini, Super Nintendo Mini, Neo Geo Mini, PC-Engine Mini, Astro City Mini, etc… C’est aujourd’hui au tour de l’EGRET II Mini de voir le jour pour le plus grand bonheur des amateurs de bons gros pixels. Voyons ce qu’elle vaut.

Faire du neuf avec du vieux

Le rétrogaming c’est très bien mais pour certains (à l’instar de votre serviteur) qui n’ont pas la fibre bricoleur, cela peut-être compliqué de jouer sur d’antiques machines. Le temps est passé, nous avons vieilli et le matériel aussi. Il devient très difficile de réussir à brancher certaines consoles, à trouver un écran adéquat, des cartouches commencent à ne plus fonctionner…  Bref, toutes ces petites consoles sont une véritable aubaine, nous permettant de jouer à nos vieux titres favoris sur du matos récent sans avoir à bidouiller quoi que ce soit. Pour peu, bien entendu, que la qualité soit au rendez-vous. Tout cela contribue à garder vivace le souvenir d’une époque beaucoup plus simple où nos jeux étaient vendus finis, complets, sans DLC, sans mises à jour, sans patchs…

Borne to be alive

Nous avons donc une réplique de la célèbre borne Taito EGRET II paru en 1996 et réputée pour sa robustesse ainsi que pour son système d’écran pivotable afin d’accueillir les shoot ’em up jouables en TATE (à scrolling vertical allongé). D’après les nombreux tests, cette mini borne paraît solide. Elle est d’une bonne taille et embarque également un écran pivotable. Aucune batterie ne se trouvant dans la bête, il faudra une prise secteur pour l’alimenter. Une sortie HDMI permet de la brancher sur un téléviseur. Ce sont 50 hits qui nous proposés et il y’en a pour tous les goûts. Du shmup, du versus fighting, de la plateforme, de la réflexion… De plus, il est possible d’insérer une carte SD afin de rajouter des jeux. Le panel arbore un joystick et six boutons. Sont également disponibles à la vente trois types de contrôleurs. Bien entendu, toutes les fonctionnalités modernes telles que les safestates ou les vies infinies sont intégrées. De quoi bien s’amuser si vous avez le budget, l’EGRET II Mini étant la plus chère sur ce marché.

Voici pour cette EGRET II Mini qui semble être un produit de qualité. Les jeux intégrés sont des classiques promettant des heures et des heures de fun et la possibilité d’en rajouter par la suite est très cool. Nous pouvons dire que Taito ont bien fait les choses. Le seul “hic” serait le prix. Pour cela, c’est à vous de voir et de chercher les meilleures offres. Plusieurs packs collector existent. L’un d’eux était récemment en vente dans une boutique de République à Paris au prix affiché de 499 €. Le rétrogaming est une passion qui coûte de plus en plus chère.

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0

DickOReilly

Quinquagénaire et heureux papa deux princesses, je suis un amoureux des vieux bouquins et des gros pixels. J'aime particulièrement la scène homebrew sur Commodore 64, le versus fighting, les jeux d'horreur et quelques JRPG. Peace.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire