CRITIQUE – Stranger Things : Erica La Grande

Partager sur les réseaux sociaux :


Stranger Things

Attendue par les fans depuis plus de 3 ans, la saison 4 de Stranger Things est enfin disponible sur Netflix depuis le 27 mai 2022. Et il faut dire que cette attente a été longue ! Heureusement que pour nous faire patienter, de nombreuses adaptations ont vu le jour. Aujourd’hui, nous allons vous parler de la bande dessinée Stranger Things : Erica La Grande de Greg Pak et de Danny Lore. Faisant suite aux événements de la troisième saison de la série phénomène de Netflix, cette nouvelle histoire ravira les fans de tout âge ! Après avoir contribué à sauver la ville de Hawkins de mystérieuses créatures surnaturelles et d’espions russes, Erica a soif d’aventures. Malheureusement, son frère Lucas est trop occupé pour jouer avec elle. A travers ce nouvel opus, nous suivrons le quotidien d’Erica Sinclair, personnage marquant et attachant de Stranger Things. Mais cela sera t-il suffisant pour que le public apprécie une nouvelle fois le travail de Greg Pal ?

Le monde d’Erica Sinclair :

Erica Sinclair, interprétée par Priah Ferguson, est un personnage majeur de Stranger Things. Elle est la sœur de Lucas Sinclair. Au cours de l’été 1985, Erica aidera Dustin Henderson, Steve Harrington et Robin Buckley à découvrir une base russe secrète sous le nouveau Centre commercial Starcourt de Hawkins. En découvrant que les Russes voulaient ouvrir un portail vers une autre dimension, Erica apprendra que son frère aîné et ses amis avaient eu affaire à ce genre d’activité au cours des deux dernières années. Plus tard, elle arrêtera le Mind Flayer avec Lucas et ses amis avant de se voir remettre solennellement le jeu Donjons et Dragons par la bande de copains. Aujourd’hui elle est devenue grande. Et même si elle fait partie de ses personnages qu’on adore détester à cause de son comportement, elle méritait bien un comics pour elle seule.

Cette BD se concentre donc sur Erica Sinclair et efface (temporairement) les personnages principaux que sont Dustin, Lucas, Will ou encore Onze. Après toutes ces péripéties, Erica veut faire une partie de Donjons & Dragons mais son frère semble avoir bien mieux à faire. Elle décide donc de convaincre ses amies de jouer avec elle mais bien évidemment, rien ne va se passer comme prévu… Ses amies ne comprennent pas qu’on puisse aimer ce genre de jeu et très vite, ce qui devait être une après-midi tranquille va se transformer en règlement de compte…. Et comme les problèmes arrivent rarement seuls, en plus de leur chamaillerie, elles vont devoir ré-apprendre à coopérer et à se respecter pour nettoyer le désordre qu’elles ont créé.

Stranger Things

Un pour tous, tous pour un !

Comme pour les précédents opus, Erica La Grande mélange habilement l’univers d’Hawkins avec le jeu de rôle Donjons & Dragons. Les personnages se métamorphosent en reprenant les codes Donjons et Dragons, le rythme est soutenu de la première à la dernière page et la sœur de Lucas se transforme en reine guerrière impitoyable. Le travail de Greg Pak et de Danny Lore est une fois de plus à souligner et cette fois-ci, les deux auteurs américains ont fait appel aux services de Valeria Favoccia et de Dan Jackson pour ce qui est de l’illustration. Valeria Favoccia est une illustratrice de jeu et dessinatrice italienne qui a illustré la série en quatre parties Assassin’s Creed: Reflections aux côtés de Liu Yan. Elle est aussi connue pour son travail sur Mighty Morphin Power Rangers et Doctor Who. Dan Jackson de son côté est connu pour son travail sur les comics God of War: Fallen God, Superman ou encore Star Wars. Sarah Grassart s’occupe quant-à elle une fois de plus de la traduction. On retrouve donc la même équipe que pour les précédents volumes et l’alchimie fonctionne toujours autant.

Stranger Things

Conclusion :

Stranger Things : Erica La Grande permet de faire le lien entre la fin de la saison 3 et le début de la saison 4 de la série à succès des frères Duffer. Véritable peste derrière l’écran, la sœur de Lucas Sinclair méritait bien une aventure pour elle toute seule et son franc parler se retrouve retranscrit à merveille dans cette bande dessinée. Comme toujours, Mana Books sait choisir des œuvres qui plairont aux fans et la saga Stranger Things est une valeur sûre. Greg Pak et Danny Lore nous offrent ici un ouvrage de qualité, sublimé par le travail de Valeria Favoccia et de Dan Jackson. Un livre parfait pour celles et ceux qui comme nous attendent la fin de la saison 4 sur Netflix.

Stranger Things : Erica La Grande

8

Note

8.0/10

POINTS POSITIFS

  • La patte graphique
  • Erica Sinclair !
  • L'univers 100% D&D
  • L'histoire

POINTS NÉGATIFS

  • Un peu court
  • On cherche encore un point négatif
Qu'en pensez-vous ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire