Critique – La Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne

Bomboy
1 0
Temps de lecture:5 Minutes

La Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne

Vous le savez j’aime parler des jeux vidéo et aujourd’hui c’est une grande première pour moi, car je vais donner mon avis sur le livre de La Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne écrit par Fanny Rebillard et édité par Third Editions.

Parler de « musique et de sonorité » dans un livre ?

Waouh, c’est la première réaction que j’ai eue quand j’ai entendu parler de ce livre et j’ai tout de suite voulu le lire, pour comprendre comment Fanny Rebillard a pu faire cela…Car, il faut l’avouer les livres sur Zelda proposent souvent des artworks, nous parlent du monde d’Hyrule ou reprennent les différences physiques de Link au fil du temps.

Là, on a un livre en version papier qui doit nous retranscrire la musique, les tonalités sonores, le rôle des différents protagonistes, le tout avec des mots…C’est fort, non ? Et disons-le clairement, le livre de Fanny Rebillard est parfaitement écrit et nous propose de nombreuses anecdotes sur la série Zelda, sur les personnes ayant travaillé dessus en parlant de leurs parcours, de leur arrivée chez Nintendo et bien plus encore.

La première question que l’on se pose en lisant le livre La Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne est la suivante : Avez-vous déjà pensé jouer à un jeu sans musique entrainant le héros, sans sonorité à l’ouverture des coffres dans Zelda, ni même à la réussite d’une mission ? Cela paraitrait fade et on imagine que l’impact, ainsi que le plaisir ressenti en jeu par le joueur ne serait pas le même.

De mon côté, j’ai encore l’intonation d’un The Legend of Zelda : Ocarina of Time effectué en 1998, alors que nous sommes en 2021…Vous l’avez compris, le son et la musique sont importants dans Zelda et le livre dernièrement sorti le retranscrit en quatre paragraphes :

  • Les équipes derrière le son de Zelda
  • Lorsque la musique fusionne avec le gameplay
  • Zelda en thèmes -les grandes mélodies
  • Ecouter Zelda hors d’hyrule.

Nous allons reprendre chapitre par chapitre ce que propose le livre en essayant de synthétiser les 246 pages en quelques lignes …Le but n’est pas de spoiler, mais de donner envie aux joueurs de lire cette œuvre.

Comme annoté ci-dessus, Fanny Rebillard a magnifiquement écrit le livre en mettant en avant les hommes derrière le son lors du premier paragraphe. On y découvre pelle-mêle que les sons ont du être retranscrits avec les complications hardware de l’époque dans les années 1980 qui ne disposaient pas de mémoire significative…Imaginez devoir faire de la musique et des sonorités pour divers événements d’un jeu avec seulement quelques kilo octets de données disponibles…Ce qui est encore plus troublant dans le livre, c’est d’apprendre que Nintendo a embauché Kôji Kondô pour travailler sur la série Zelda sans avoir entendu de son de l’artiste, ni même écouté une maquette sur cassette…Totalement fou et pourtant , c’est une anecdote parmi d’autres, qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur le livre.

On y apprend de nombreuses choses sur les talents de renommé comme Kôji Kondô, mais également Kenta Nagata, Minako Hamano, Kozue Ishikawa, Manaka Kataoka, Yasuaki Iwata ou encore Hajime Wakai.

Ici, on retrace parfaitement le parcours de tout à chacun sur différents jeu Nintendo, jusqu’à travailler sur un jeu Zelda ! C’est enrichissant et cela permet de comprendre le fonctionnement de la firme Tokyoïte de l’intérieur du passé à nos jours.

Puis, le livre nous parle de sonorité avec la musique qui fusionne dans le gameplay, on y découvre par exemple des mûres réflexions concernant « les sons et l’ost de Zelda », doit-on réutiliser les sons du passé ? Doit-on les remixer ? Les réorchestrer ? Ou les changer ? Des questions qui semblent anecdotiques et pourtant, imaginez-vous ouvrir un coffre de Zelda sans entendre le son qui le berce depuis des années ? Imaginez-vous explorer Hyrule avec une tonalité inconnue ? Ça ferait bizarre, n’est-ce pas ? Ici, on découvre avec stupeur la difficile équation des équipes sonores qui doivent d’un côté faire du fans-service et de l’autre se réinventer musicalement parlant sans dénaturer une licence comme Zelda… C’est compliqué …Et bien, une nouvelle fois, le livre nous permet d’en apprendre plus là-dessus et c’est vraiment passionnant de lire cela, avec par moment la sensation d’être avec les équipes et de se poser les questions avec eux.

Zelda les thèmes – Les grandes mélodies, derrière ce titre qui semble anodin se révèle de nombreuses musiques orchestralement enregistrées qui font frémir les joueurs manette en main. On ne va pas épiloguer longtemps et nous allons vous mettre le morceau sonore de The Legend of Zelda-Ocarina of Time avec le son « Lost-Woods » .

J’imagine que la plupart d’entre vous ont reconnu le morceau en chantonnant en même temps que la lecture sonore de l’ost ci-dessus ! C’est ici que réside la force des grandes mélodies dans l’univers vidéoludique de Zelda avec des airs musicaux qui restent en tête et que l’on reconnait facilement.

Le dernier point accordé dans le livre se nomme « Zelda hors d’Hyrule » et là vous vous demandez de quoi cela peut parler ? Ici, on parle d’OST et de la possibilité d’écouter les Original Sound Track en dehors des jeux…Si Nintendo n’a pas ressenti l’envie de vendre les OST rapidement, la firme s’est aperçu au fil du temps que les joueurs appréciaient certaines sonorités de Zelda ou d’autres licences de la firme. Au final, Nintendo a rapidement sût réagir en proposant des OST de différentes manières et il n’est pas rare aujourd’hui pour un collectionneur ou fan d’une licence de disposer de morceaux dans différentes qualités avec un gout prononcé pour le vinyle qui revient en force au fil des ans…

Conclusion :

Chez GeekNPlay, nous avons adoré lire Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne écrit par Fanny Rebillard et édité par Third Editions. Un livre magnifiquement écrit qui nous fait plonger dans les entrailles de Nintendo …Ici, on ne parle pas de quelques brèves, mais d’une vraie recherche historique sur tout un pan de métier assez méconnu. Au final, le livre interpelle les lecteurs et nous permet d’en savoir plus sur différentes figures travaillants ou ayant travaillé pour Nintendo sur la licence Zelda, mais également sur la complexité de retranscrire les émotions via le son, ainsi que l’intégration de thèmes mélodieux qui doivent être retravaillés sans dénaturer les œuvres… Si vous aimez la série, l’OST ou si vous êtes tout simplement curieux, on vous invite à vous rendre dans toutes les bonnes libraires du coin qui possèdent un exemplaire du livre pour parfaire vos connaissances sur Zelda.

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

La Musique dans Zelda : Les clefs d’une épopée Hylienne

24,90
8.5

Note

8.5/10

POINTS POSITIFS

  • Les nombreuses informations historiques
  • Des passages qui interpellent le lecteur
  • L’impression d’être dans les entrailles de Nintendo à certains moments
  • Un livre différent des autres

POINTS NÉGATIFS

  • Certains passages qui trainent sur la longueur …
  • On aurait aimé avoir des photos des artistes travaillant sur les séries
  • Un livre Zelda, sans un seul artwork ...

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Nintendo Switch - Une promotion sur le prix des Joy-Con

Dès que des bons plans font leur apparition, nous essayons de vous en faire part le plus rapidement possible. Aujourd’hui, nous découvrons une offre très intéressante concernant les Joy-Con de la Nintendo Switch et tout cela se déroule via Amazon. C’est un bon plan qui s’adresse à tous ceux et […]
Nintendo Switch Pro