Cérémonie des Pégases 2021 – Les “César” du jeu vidéo

Partager sur les réseaux sociaux :


Le 17 mars s’est tenue la seconde cérémonie des Pégases. Cet événement, comparable à la célèbre cérémonie des “César” mais version jeux-vidéo s’est bien évidemment déroulé à distance (ou presque) et a été organisé par l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo. Visant à donner une meilleure image et à monter l’envers du décor des métiers de l’industrie du jeu vidéo, cette dernière sert principalement à récompenser les meilleures productions vidéoludiques françaises.

Cette année, la sélection contenait 48 nominations, pour un total de 18 prix remis dont 3 servant à récompenser les jeux étrangers. Le Pégase du meilleur jeu vidéo français de l’année a été accordé au studio bordelais Asobo avec Microsoft Flight Simulator. De retour après quatorze ans, le simulateur de vol a été salué par son excellence visuelle et son réalisme. Le jeu vous permet parcourir le monde dans les moindres détails avec plus de 37 000 aéroports, 2 millions de villes, 1,5 milliard de bâtiments, de vraies montagnes, des routes, des arbres, des rivières, des animaux, du trafic, et des véhicules tels que le Mudry Cap 10, le Boeing 787 ou l’Airbus A320neo. Il faut dire que l’année dernière, le studio avait déjà reçu le prix principal des Pégases avec A Plague Tale: Innocence.

Dans les autres catégories, on retrouve également Éric Chahi, figure du jeux vidéo depuis les années 90, qui reçoit le prix d’honneur. A l’origine des titres cultes comme Another World, Heart of Darkness ou Paper Beast sa dernière création avec son studio montpelliérain Pixel Reef, celui-ci a été reçu et salué en direct par la ministre de la culture Roselyne Bachelot. Le streamer Zerator, connu pour ses marathons caritatifs sur la plateforme Twitch, reçoit quant-à lui (et en main-propre) le prix de la personnalité de l’année. Depuis 2017, il arrive à récolter avec ses invités et amis, des millions d’euros pour différentes associations. Il est aussi à la tête de l’entreprise Unexpected Studio, à l’origine du jeu As far as the eye. Côté international, c’est Ori and the Will of the Wisps qui a reçu le trophée du meilleur jeu étranger, Hades reçoit celui du meilleur jeu indépendant étranger et If Found a remporté le Pégase du meilleur jeu mobile étranger.

Meilleur jeu vidéo

  • Microsoft Flight Simulator

Meilleur jeu vidéo indépendant

  • Haven 

Meilleur jeu vidéo mobile

  • Ordesa 

Meilleur premier jeu vidéo

  • Shady Part of Me 

Meilleur jeu vidéo étudiant

  • Symphonia

Au-delà du jeu vidéo

  • Tell Me Why 

Excellence visuelle

  • Microsoft Flight Simulator

Meilleur univers sonore

  • Streets of Rage 4 

Excellence narrative

  • Tell Me Why

Meilleur game design

  • There Is No Game : Wrong Dimension

Meilleur univers de jeu vidéo

  • Paper Beast

Meilleur personnage

  • Haven

Game as a service

  • Microsoft Flight Simulator 

Meilleur jeu vidéo étranger

  • Ori and the Will of the Wisps

Meilleur jeu vidéo indépendant étranger

  • Hades

Meilleur jeu vidéo mobile étranger

  • If Found

Personnalité de l’année

  • Zerator

Prix d’Honneur

  • Eric Chahi – Pour l’ensemble de sa carrière

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire