Avis – Le Signal de Maxime Chattam

Le signal

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls. Un havre de paix. Du moins c’est ce qu’ils pensaient…. Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents… Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite ? Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…
Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Présentation le Signal

A trop vouloir leur ressembler…

Une chose évidente en lisant Le Signal, c’est toutes les références faites. Surtout sur l’univers de Stephen King, en commençant la lecture, ça saute aux yeux. Tout n’est que clin d’œil et références… L’épouvantail dans le champ de mais, le clown avec des ballons rouges, pour en citer deux très connues. Même certains aspects comme ces adolescents cherchant à tout résoudre par eux-mêmes. Toutes ces morts font penser au King de l’horreur. On y trouvera aussi des choses plus larges comme cet esprit ancien qui ne veut pas quitter sa maison et qui en veut au monde entier… Oui, le problème, c’est que plus on lit, plus on à l’impression de tomber dans le cliché des histoires d’horreur du type. Croyances et superstitions sont mises en avant, peut-être trop. Mais on apprend bien vite pourquoi tout nous semble vu et revu… Et cette explication à vraiment du sens ! Bien que pouvant gêner au début, on trouve ensuite que c’est super bien amené dans ce genre de lecture au final. On regrettera cependant de trop gros clichés de littérature, qui eux, n’ont pas vraiment de sens au final. Comme ce shérif qui veut garder sa domination de la petite ville paisible. Et donc rejetant en bloc ce qu’il se passe.

Avez-vous déjà eu peur ?

La plume de Maxime Chattam n’est plus à faire connaître, devenue un classique du thriller. Et pour cause, elle est incisive, tranchante, ne laissant aucun répit ! Certains vous diront que l’auteur est bien en dessous de ce qu’il peut produire… Pourtant, il marque de nouveau un gros coup avec Le Signal. Classé comme Thriller mais allant mieux en horreur / fantastique, il nous emmène avec lui à Mahingan Falls. Venez rejoindre les personnages, Olivia, Chad, Owen, Gemma et les autres. Tremblez avec eux, effrayez-vous avec eux. La nuit, vous allez vous retourner pour vérifier que personne ne vous suit. Les personnages sont attachants ou au contraire tête à claques et ils sont tous ce petit truc en plus. Même si certains sont trop exagérés dans leurs caractères et manière d’être, il n’y a aucun répit pour le lecteur. A peine le temps de souffler, qu’une autre chose arrive déjà. Ce rythme constant vous happe et les pages se tournent toutes seules. Vous allez vous y croire, tant les descriptions sont précises. Et d’ailleurs sur ce point, le dégoût est présent. Les meurtres, les tripes à l’air, tout est détaillé. A tel point que vous aurez l’impression d’avoir les odeurs putrides dans les narines. On regrettera peut-être le fait que certains personnages s’en sortent trop facilement. Mais comme l’explique l’auteur lui-même… La famille Spencer ressemble à la sienne. Difficile dans ces conditions de faire du mal à ses personnages.

Et si tout ça nous arrivait vraiment ?

Les phénomènes paranormaux, les entités démoniaques. Tout cela sera expliqué de manière presque scientifique dans le roman. Certains septiques pourront presque y croire. D’ailleurs, plus on avance dans la lecture, plus on se questionne. Après tout, tout paraît plausible… Et ce fameux signal (sans rentrer dans les détails), semble être partout autour de nous. La fin du livre nous le fait clairement comprendre. Tout un paragraphe est présent, et c’est bien lui le plus effrayant au final. Expliquant au lecteur que tout ça pourrait vraiment arriver. Avec toutes nos technologies produisant de plus en plus et étant de plus en plus présentes dans la vie des gens. Que peut bien cacher l’invisible de notre monde ? Et si, à vouloir jouer avec le feu et ce que les humains ne connaissent pas, tout se détraque ? On referme donc ce livre avec beaucoup de questions. Pas sur le roman en lui-même, mais bien sur notre monde actuel, sur tout ce qui peut s’y cacher. Et c’est la que Maxime Chattam frôle le génie. Et que la dernière phrase de sa quatrième de couverture prend tout son sens.

Conclusion

Le livre en soi est magnifique avec sa couverture noire et argentée. Les pages avec le liseré noir tout autour donne un plus à ce livre-objet qu’est Le Signal. Un très bon roman pour tous les amateurs d’horreur fantastique. On ressent beaucoup les influences et l’hommage à Stephen King. Mais gardons à l’esprit que pour le moment, personne ne l’égalera. Aucun répit dans la plume incisive de Maxime Chattam. Il vous embarquera sans problème avec lui. A vous en faire frissonner… Et pour reprendre ses mots : Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Le Signal

8.3

Plume

9.0/10

Intrigue

7.5/10

Personnages

8.0/10

Émotions

8.5/10

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire