Anno : Mutationem – Entre Cyberpunk et Fan fiction !

Salmanasar

La ChinaJoy, le plus grand salon du Jeu vidéo en Chine est en cours, lors de la semaine du 2 au 5 août 2019. Lors de l’événement les éditeurs du monde entier sont à nouveau de sorties pour nous montrer ce qu’ils ont de mieux à proposer. C’est à cette occasion que le mystérieux Anno Mutationem, le jeu aux saveurs cyberpunk, a été annoncé par Sony comme une exclusivité Playstation et a réussi à briller son originalité et son caractère inédit.

Décor urbain nocturne, enseignes à néons qui envahissent votre champs de vision, rues sales et voitures volantes. Pas de doute, nous sommes bien dans un monde cyberpunk. Alors que la hype autour du prochain titre de CD Projekt Red, Cyberpunk 2077 ne fait que grandir, un autre jeu semble lui aussi vouloir surfer sur la revitalisation de ce sous-genre de la science fiction pour réussir commercialement. On parle ici de Anno : Mutationem qui était en test dans une longue démo de 15 minutes lors du salon chinois. Cependant avant toute chose, le Cyberpunk qu’est-ce que c’est exactement ?

Hacktivistes et Rock’n’Roll.

hong kong cyberpunk
Hong Kong de nuit, un exemple d’architecture Cyberpunk.

La meilleur façon de définir le Cyberpunk est de décrire les codes typiques du genre. Le Cyberpunk dans sa variante classique, est un sous genre de la science-fiction. Apparu dans les années 1970 et 1980, Il se distingue par la matérialisation d’un monde dystopique où la technologie et le capitalisme règnent en maîtres absolus. Dans ce futur peu enviable, les droits des individus sont une notion assez abstraite, alors que la misère extrême côtoie les modes de vies les plus fastueux et excessifs.

Ainsi, dans cette réalité où les méga corporations remplacent les gouvernements et où le fossé entre les plus riches et les plus pauvres est devenu insoutenable, des activistes en marge de la société se cachent dans les failles du système et des lois afin de combattre l’oppression des grandes entreprises qui n’ont plus aucun opposant à leurs ambitions.

C’est dans un espoir vain de renverser la balance des inégalités que les militants de l’ombre vont tenter de faire la différence, grâce à leurs convictions et les moyens technologiques les plus modernes à leur disposition, comme les outils de réalité virtuelle et les augmentations cybernétiques qui se sont substitués à l’évolution biologique humaine.cyberpunk hacker

Anno : Mutationem, un jeu pour les geeks fait par des geeks.

De la même manière que la musique RetroWave s’inspire des films tout droit sortis des années 1980 que sont Blade runner et du livre Neuromancer, Anno : Mutationem fait appel aux mêmes références SF fondamentales qui constituent le socle de son univers.

blade runner_Ghost in the Shell
La série de films Blade runner. et Ghost in the Shell, oeuvres majeures du Cyberpunk.

On citera pour appuyer ce fait, le rendu graphique du titre qui respecte tous les codes visuels posés par Blade Runner ainsi que le protagoniste féminin du jeu qui n’ira pas sans rappeler Motoko Kusanagi, l’héroïne de Ghost in the Shell.

De plus, le parti pris esthétique de créer un jeu en 2D avec une direction artistique qui assume l’utilisation du Pixel Art résonnera avec l’univers des jeux rétros et ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais n’est pas sans posséder une certaine élégance dans son exécution.

Malgré le fait que le genre Cyberpunk continue de captiver grâce aux thématiques, inhérents à ce genre de la SF, qui restent d’actualités encore aujourd’hui, Il est pourtant extrêmement difficile de créer un univers Cyberpunk qui arrive à se démarquer des autres. La faute en revient à Blade Runner et Ghost in the Shell cités plus haut, souvent imiter mais jamais égalés, qui écrasent de leur influence toute la culture SF encore aujourd’hui.

Anno Mutationem 1
Les décors pixelisés de Anno Mutationem.

La chasse aux Easter Eggs.

En outre la difficulté de mettre en place un univers cohérent et original dans le thème du cyberpunk, le jeu de Sony semble la contourner en faisant appel à d’autres sources matérielles pour dépeindre son univers.

Tout d’abord le choix de faire du jeu un Beat’em up qui se détache dès lors du RPG classique, dans lequel on prophétise le triomphe de Cyberpunk 2077 destiné à sortir en mars 2020. N’étant pas classé dans la même catégorie de jeu, Anno : Mutationem ne risque pas de souffrir de la comparaison avec le mastodonte de CD Projekt Red. De plus on notera certains clins d’œil à la pop-culture geek intégrés à l’univers de Anno : Mutationem qui tendent à transformer le titre en une fresque nouvelle en rupture avec les canons du Cyberpunk posés 30 ans plus tôt.

Entre autre chose, on pourra citer les deux combats de boss montrer dans la démo du jeu, le premier contre un robot géant rappelant furieusement le Metal Gear de Hideo Kojima qu’on ne présente plus. De plus, le deuxième boss quant à lui prend les traits d’un lézard zombie gigantesque nommé SCP-682. En outre, l’adversaire reptilien fait directement référence au monstre du même nom de la fondation SCP.

SCP-Foundation
L’organisation secrète fictive SCP.

Enfin, pour ceux d’entre vous qui ne la connaissent pas, SCP (Secure Contain Protect) est une série littéraire collaborative en ligne ouverte à tous, qui référence des histoires surnaturelles sur diverses entités paranormales toujours en rapport avec cette organisation fictive, la fondation SCP. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous conseillons de visionner la vidéo du Youtubeur LinksTheSun à ce sujet.

Made in China.

Anno : Mutationem est un jeu édité par Sony dans le cadre du China Hero Project, une mise en avant par le constructeur japonais de talents chinois dans le monde du Jeu vidéo. Il n’est donc pas étonnant de voir le titre se révéler autant durant le salon annuel chinois du Jeu vidéo. Bien qu’on ne connaisse pas encore tous les détails concernant le titre, il sera intéressant de suivre l’avancer de son développement durant les prochains mois.

Anno Mutationem trailer ChinaJoy 2018

On vous rappelle que Anno :Mutationem, un jeu d’aventure-action aux influences Beat’em’up et Cyberpunk est développé et édité par les équipes de Sony. Dévoilé lors de la ChinaJoy, le titre est annoncé comme une exclusivité Playstation, mais aucune date de sortie n’est encore connue à l’heure actuelle. Et vous qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à commenter en bas de l’article et nous suivre sur notre page Facebook. Venez interagir avec nous et la communauté sur notre Discord officiel. En attendant, restez connectés pour vous informer des dernières news sur GeekNplay !

Anno Mutationem démo 15 minutes ChinaJoy 2019
0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Laisser un commentaire

Next Post

Journey - Le jeu est disponible sur iOS

Après un lancement plus que réussi en 2012 sur PlayStation 3 et une récente sortie sur PC en juin dernier, le walking simulator d’Annapurna Interactive devient disponible sur iOS. Développé par thatgamecompany, Journey fait donc ses débuts sur l’Apple Store. Disponible au prix de 5,49 €, le jeu vient donc […]
Journey