Activision Blizzard – Le rachat passe devant l’organisme d’autorités de régulation de la concurrence au Brésil

Partager sur les réseaux sociaux :


Microsoft -Activision_Blizzard

Le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft à hauteur de 70 milliards de dollars a été un réel séisme dans l’industrie vidéoludique. La transaction désormais confirmée…Mais avant que la firme n’appartienne à Microsoft, cela doit être validé par de nombreuses autorités de régulation de la concurrence du monde entier.

Dernièrement, Microsoft a dû passer devant l’organisme d’autorités de régulation de la concurrence au Brésil. La commission de régulation étant totalement transparente, cela nous permet de connaitre le point de vu de Sony qui s’inquiète pour Call of Duty, ainsi que celui de Microsoft qui vante Sony et Nintendo .

Dans un premier temps, nous apprend que Sony évoque la difficulté de créer des jeux à très gros budget, des AAA aussi populaires que Call of Duty dans l’industrie vidéoludique. Voici la déclaration :

“Créer un jeu AAA haut de gamme (comme Call of Duty d’Activision) nécessite un budget de centaines de millions de dollars et des milliers d’employés.  Les concurrents de Microsoft et d’Activision dans le développement et l’édition de jeux comprennent SIE, Nintendo, EA, Ubisoft, Epic Games, Riot Games, Warner Brothers Interactive, Rockstar et Take-Two (propriétaire de Rockstaret 2K). Cependant, à part Activision, il y a peu développeurs/éditeurs capables de produire des jeux AAA, comme EA (FIFA), Take-Two/Rockstar (Grand Theft Auto) et Epic Games (Fortnite). Ces jeux ont tendance à être des franchises de longue date avec de gros budgets, des cycles de développement pluriannuels et des suivis fanatiques. Et malgré de gros budgets et ressources, aucun de ces développeurs ne pourrait créer une franchise qui rivaliserait avec Call of Duty d’Activision, qui se démarque comme une catégorie de jeu à part entière.”

Comme vous pouvez le voir, Sony semble inquiet…Est-ce une vraie inquiétude ? Ou est-ce une stratégie pour tenter de bloquer le rachat d’Activision Blizzard ? La question reste posée !

Du coté de Microsoft, on vante les qualités de Sony et Nintendo dans plusieurs paragraphes devant l’autorités de régulation de la concurrence au Brésil.

Paragraphe 205 :

“Au contraire, les consoles concurrentes proposent une large gamme de titres, y compris une énorme quantité de contenu exclusif de haute qualité. Parmi les exclusivités de Sony, on peut lister des titres tels que The Last of Us, Ghost of Tsushima, God of War, Spiderman, Demons Souls et la version remastérisée de Final Fantasy VII. [information confidentielle masquée]. De même, le contenu exclusif de Nintendo couvre certaines des franchises les plus emblématiques de l’histoire du jeu, telles que Super Mario Bros et Zelda ainsi que d’autres franchises de premier plan comme Xenoblade, Pokémon et Animal Crossing.”

Paragraphe 206 :

“Les exclusivités propriétaires de Sony et de Nintendo figurent parmi les jeux les mieux classés et les plus vendus dans le monde entier, tandis que l’enquête de marché menée par la Commission L’Union européenne a confirmé que Microsoft a »le contenu exclusif le moins attractif par rapport à celui des consoles Sony et Nintendo.”

Paragraphe 285 :

“Sony et Nintendo ont des offres fortes et différenciées (y compris leurs propres titres exclusifs). Par exemple, IDC a identifié que les principaux titres exclusifs à Sony en 2018 incluent God of War et Marvel’s Spider Man, en plus d’autres titres importants tels que The Last of Us et Uncharted. Ces titres reflètent en partie l’intégration verticale de Sony (par exemple, le studio de cinéma de Sony détient les droits de Spider-Man), mais aussi sa stratégie plus large de l’obtention de droits qui rendent les jeux « tiers » exclusifs à leur console. De même, Nintendo a accès à un large éventail de propriété intellectuelle « first party » , y compris des franchises classiques telles que Mario et The Legend of Zelda, ainsi que des succès plus récents comme Pokémon et Animal Crossing.”

A côté de cela, le rapport permet aussi d’en apprendre un peu plus sur le Xbox Game Pass :

“Au cours des cinq dernières années, le Game Pass de Microsoft s’est développé pour capter environ 60 à 70 % du marché mondial des services d’abonnement. Cette part est encore plus élevée au Brésil, où le Game Pass représente environ 70 à 80 % du marché des services d’abonnement pour PC. Lorsque Microsoft a annoncé qu’il rachèterait ZeniMax en 2020, le Game Pass comptait environ 10 millions d’abonnés. Même si chaque abonné a acheté le niveau le moins cher (10 $ par mois), cela équivaut à plus de 1,2 milliard de dollars de revenus d’abonnement annuels. Comme le montre le graphique ci-dessous, lorsque Microsoft a annoncé qu’il rachèterait Activision en 2022, le Game Pass était à 25 millions d’abonnés – une augmentation de 38% depuis janvier 2021 – doublant ainsi ses revenus annuels d’abonnement Game Pass à au moins 3 milliards de dollars.”

Voilà, vous savez tout sur les dernières informations sur le rachat d’Activision/Blizzard via de régulation de la concurrence au Brésil. De votre côté, que pensez-vous des déclarations de Sony et de Microsoft ? De votre côté, avez-vous succombé au service de Microsoft ? N’hésitez pas à nous en faire part sur GeekNPlay ou sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Qu'en pensez-vous ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire