TEST – Citizens of Space

Citizens of Space

Présenté comme la suite de Citizens of Earth, il n’est cependant pas nécessaire d’y avoir joué pour profiter de ce nouvel opus. Citizens of Space vous place dans la peau du nouvel ambassadeur de la terre. Mais il y a un problème, et de taille ! En effet, la Terre à disparue ! Votre but sera donc de la retrouver. Et pour se faire, quoi de mieux que de recruter des citoyens à travers la galaxie ?

Allo la Terre ?

Citizens of SpaceAmbassadeur de la Terre… Quel beau titre ! Mais sans la Terre, c’est déjà plus compliqué. Les premières minutes de jeu mettent en place l’ambiance et le tableau. Votre première recrue, votre assistant, ne se gênera pas pour vous envoyer des pics bien placés. Le conseil intergalactique vous prend pour un rigolo… Et personne en semble savoir ou est passée votre planète, ni même ce qu’elle est d’ailleurs ! Les jeux de mots se multiplient, et ils font vraiment sourire. D’ailleurs, certains clins d’oeils par rapport à certains politiciens actuels sont bien placés. Bien vite, vous allez vous rendre compte qu’il ne suffira pas de retrouver la Terre… Mais de la reconstituer ! En effet, des morceaux de celle-ci sont éparpillés un peu partout dans la Galaxie. Certaines planètes, et même certains endroits sur les planètes ne seront pas accessibles tout de suite. Il vous faudra trouver le bon citoyen, avec la bonne compétence pour pouvoir passer.

Ah, faut réfléchir en plus !?

Citizens of Space
Les jeux de mots vont pleuvoir

Comme dit plus haut, il n’est pas toujours évident de passer tout de suite à certains endroits. Mais en plus de cela, la plupart des donjons de Citizens of Space vous proposeront des sortes d’énigmes à résoudre pour pouvoir passer. Des interrupteurs à activer dans le bon ordre pour pouvoir progresser. Des objets spécifiques à trouver puis à rapporter à la bonne personne pour activer une action spécifique et libérer un chemin… Autant dire qu’il est impossible d’avancer en ligne droite. Mais cela ramène un peu de peps à l’exploration et permet d’occuper intelligemment les donjons, plutôt que de simplement marcher jusqu’à la fin. De plus elles sont plutôt simples. Par contre, les énigmes possédant un timing deviennent vite prise de tête avec le système d’apparition des ennemis. Plus d’une fois, rester bloqué par un combat qui se lance, et celui-ci terminé il faut revenir au début, c’est très rageant.

Des combats déjantés

Citizens of Space
On remarque une certaine ressemblance

Dans les villes, pas de souci. Mais dans les donjons, vous trouverez une sorte de radar dans le coin en bas de votre écran. Celui-ci vous indique approximativement le moment ou vous allez rencontrer des ennemis, et donc passer en phase de combat. Chaque citoyen recruté trouvera sa place en combat. Que ce soit en ligne de front, en soutien, ou encore en invoquable. Chacun possède ses propres caractéristiques. La ligne de front est composée des personnages qui attaquent directement. Il faudra ainsi alterner entre les attaques consommant les points d’action, et celles qui vous permettra d’en gagner ! Les personnages de combat, rattachés à la ligne de front, pourront influencer le combat en renforçant les alliés ou baisser les statistiques des adversaires. Les invoquables permettront de faire de gros dégâts, si vous avez assez de points de commandement. L’ambassadeur, vous, reste en retrait pendant les combats. Mais il peut aider ses citoyens en invoquant des citoyens, en utilisant des objets, en faisant apparaître des lois, ou même en prenant la fuite. Mais tout cela demande des points de commandement, qui se rechargent progressivement pendant les combats.

Garde le rythme !

Citizens of Space
Des vaches spatiales !
Du combat classique au tour par tour alors ? Eh bien non ! Vos attaques, vos esquives, vont dépendre de votre dextérité ! Des mini-jeux qui vous demanderont d’appuyer en rythme, d’être précis, seront présents avant chaque action. Chaque action, chaque attaque, possèdent des mini-jeux différents. De quoi agrémenter les combats et ne pas s’ennuyer. Le but ? Augmenter votre puissance d’attaque… Mais si vous échouez, votre attaque aussi échoue ! Il faudra donc un minimum de concentration. D’ailleurs, un citoyen bien précis vous permettra de choisir la difficulté des mini-jeux (et donc des récompenses). Et même de les désactiver si vous préférez un tour-par-tour classique. De plus, le recrutement de certains citoyens dépendra de votre faculté à réussir ces fameux mini-jeux.

Conclusion

Citizens of Space est vraiment un jeu fun et sympa. L’humour omniprésent donne vraiment un plus. Les énigmes et les mini-jeux présents rajoutent ce côté délire au titre. Il est cependant dommage que certaines énigmes deviennent rageantes à cause de l’apparition des ennemis. Mais le plus gros point noir vient de freezes qui interviennent systématiquement aux mêmes endroits du jeu. Le scénario s’avère classique, tenant sur un post-it, mais il permet une liberté au niveau des quêtes et de l’aventure bien pensée. Bref c’est un jeu idéal pour se détendre et sourire après une rude journée.

Citizens of Space

7.5

Note

7.5/10

POINTS POSITIFS

  • Beaucoup d'humour
  • Les combats
  • Le système de recrutement
  • Bonne durée de vie

POINTS NÉGATIFS

  • Des problèmes de timing dans les énigmes
  • Des freeze plutôt gênant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire