Sonic – Est-ce la fin des adaptations ratées ?

Sonic Reported

Sonic : The hedgehog, la future adaptation en film du jeu éponyme, fait encore parler d’elle. Alors que le jeu Team Sonic Racing est sorti ce mois de mai, c’est un autre sujet qui brûle sur toutes les lèvres des fans de la série. En effet le film Sonic, prévu initialement pour novembre 2019, sera finalement reporté au 14 février 2020. La raison derrière cette décision ? Les premières images de trailer du film dévoilées le 30 avril dernier, qui ont fait trembler d’effroi et de rage les fans du jeu de Sega. En outre c’est le design du héros qui a été remis en cause; Les fans jugent le film trop éloigné de la vision du jeu original. Depuis lors, de l’encre a coulé, des réactions ont fusé et des annonces ont été fait concernant le film. Au final, force est de constater que chez Geek N Play, nous avons aujourd’hui toutes les raisons d’être optimistes concernant ce long-métrage à venir. Mais pour commencer, faisons un retour sur l’actualité de Sonic de ces dernières semaines. Les films adaptés de jeux vidéo ont-ils des chances d’être meilleurs à l’avenir ?

Une réaction quasi-unanime de la part du public

Cette année, les icônes du jeu vidéo sont mis à l’honneur dans les salles obscures. Après le succès de Detective Pikachu, il était prévu que Sonic lui emboîte le pas en fin d’année. Toutefois, la mascotte de Sega en a vu de toutes les couleurs depuis que la première bande annonce du film est sortie le 30 avril 2019. Sur la chaîne youtube de la Pramount Pictures, la vidéo de bande annonce a déjà été dislike plus de 671 000 fois. Alors certes, nous sommes loin des 10 millions de pouces rouges qu’accumulent le clip Baby de Justin Bieber. Néanmoins, en termes de proportion, on constate que le ratio dislikes/likes sur la vidéo de Sonic est beaucoup plus important que sur celui du chanteur canadien. la bande annonce du prochain film engrange, plus de deux tiers de pouces vers le bas pour l’ensemble des réactions récoltées. Tandis que sur la vidéo de Justin Bieber ce ratio est de l’ordre de 50/50.

Le mécontentement des fans de la série se matérialise de manière concrète sur la toile; Il était facile, 24 heures après le dévoilement du projet, de trouver sur Twitter des personnes soumettant des versions corrigées du trailer.

 

Réaliste ne veut pas dire meilleur

Pourquoi l’interprétation filmique de Sonic est-elle si mauvaise ? À en croire les fans, tous les partis pris sur l’apparence du hérisson bleu donnent l’impression que les producteurs du film ont voulu rendre trop “réaliste” un personnage de Sega, qui a gagné sa popularité actuelle justement en s’éloignant du réel grâce à son design totalement assumé cartoon.

That-needs-Jesus Sonic the Movie
“That is unholy… That needs Jesus.” – Yongyea

Le problème ici, ce sont les proportions humaines du personnage… Et c’est bien trop étrange (uncanny), pour que le cerveau humain puisse comprendre ce qu’il voit !Yongyea dans Sonic Movie Needs Jesus.

La presse écrite n’a pas tardé, elle, à récolter les commentaires des professionnels du cinéma, et notamment ceux de Rob Letterman le réalisateur de Detective Pikachu qui se confia à The Verge le 3 mai 2019. Ce dernier, illustre son propos en parlant de sa propre expérience sur l’adaptation du jeu de Game Freak.

Rob Letterman
Rob Letterman, réalisateur de Detective Pikachu.

Il aurait été très difficile pour nous de refaire quoi que ce soit [sur Detective Pikachu]. Nous avions passé une année à créer l’apparence de tous les personnages, en amont du tournage, pour que tout puisse rendre juste à l’écran. Si nous avions raté les animations ne serait-ce que d’un millimètre sur Pikachu, le jeu [d’acteur] de Justice Smith aurait été bon à jeter. Pour nous, ce que veut faire les producteurs de la Paramount aurait été impossible. Mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas réussir. Je ne voudrais certainement pas être à leur place. Ils sont dans une position difficile. – Rob Letterman pour The Verge.

Faute avouée, à moitié pardonnée.

En effet, comme le réalisateur du dernier film Pokémon le mentionne, un fait des plus singulier dans l’histoire des adaptations de jeu vidéo au Cinéma est survenu à la suite du bashing fait au film. Alors que tout le monde s’attendait déjà à voir débarquer en fin d’année une énième mauvaise adaptation cinématographique de jeu vidéo; le film sur les aventures d’un héros de notre enfance sur grand écran qui plus est, Jeff Fowler a étonné tout le monde. Le réalisateur du film a été prompt à réagir. C’est ainsi que, à la surprise générale, c’est dans un Tweet que Jeff Fowler annonce avoir entendu les revendications des fans et que son intention était de réparer le tort fait à la communauté des adeptes du hérisson bleu.

 

Merci pour votre soutien. Et pour les critiques. Le message a été clairement entendu… Vous n’êtes pas content de l’apparence [de Sonic] et vous voulez que cela change. C’est ce qui va se produire. Tout le monde depuis la Paramout jusqu’à Sega sont totalement investis dans la réalisation de la meilleure version possible de ce personnage… Jeff Fowler

Apprendre de ses erreurs. Ne pas reproduire le passé.

Il faut reconnaître que la déclaration du réalisateur est des plus honorables. Cela pourrait même constituer un précédent pour toutes les productions cinématographiques à venir. Toutefois on pourrait s’interroger sur un point précis. Si Jeff Fowler semble être un individu de si bonne fois, qui a envie de bien faire, pourquoi ne s’est-il pas efforcé de rendre le design de Sonic parfait dès le départ ?

Pour commencer à rassembler un premier élément de réponse, il nous faut tout d’abord remonter à un tweet daté du 3 mai dernier. Celui-ci est écrit par Yuji Naka, l’un des créateurs de Sonic. Ce dernier nous livre son sentiment à l’annonce de Jeff Fowler ci-dessus.

 

yuji naka
Yuji Naka, développeur chez Sega

Le pouvoir des fans de Sonic est incroyable. Cela fait du bien de s’orienter vers la bonne direction. Un énorme merci à vous d’aimer autant Sonic ! Le design du métrage “Sonic : Le film” a changé. La réalisation mise en pause. AUTOMATON – Yuji Naka, un des créateurs de Sonic.

De toute évidence, quelque chose se cache derrière la genèse de ce projet de film. Ainsi, au vue de la réaction plus qu’enthousiaste, de Yuji Naka, certains diront même soulagée, il est possible pour nous de formuler une hypothèse. En fait, il ne serait pas étonnant d’apprendre qu’au contraire de Detective Pikachu, le projet d’adaptation de Sonic par la Paramount ait été développé sans avoir jamais consulté les équipes créatives de Sega.

En effet, alors qu’il est de notoriété publique que Warner Bros. Pictures a, durant près de deux ans, collaboré étroitement avec Nintendo sur le film Pokémon, il est probable que Paramount n’est lui, au départ pas du tout adopté la même démarche. Pourtant il pourrait sembler évident en premier lieu, que lorsqu’il est question d’adapter une licence de jeu vidéo appréciée d’un certain nombre de fans, l’important est de retranscrire l’essence de ce qui a fait le succès dudit jeu. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’adapter une icône du monde vidéo-ludique tel que Sonic. Il n’est pas question ici de rendre le film beau, c’est un problème différent. Il s’agit de réussir à rendre hommage au matériau d’origine qui a inspiré le film.

sonic vfx
Corridor Digital, à propos de la bande annonce de Sonic.

En ce qui concerne le rendu du tout, je n’ai vraiment aucun reproche à formuler. […] Ils se sont juste trop éloignés de ce qui faisait l’essence du personnage.Wren Weichman, créateur d’effets spéciaux chez Corridor Digital, VFX Artists React to BAD & Great CGi. (extrait de 7:30 à 9:00)

Approcher les créateurs de la série, semble la première chose à faire pour ne pas accoucher d’une oeuvre digne d’être envoyée directement au panthéon des adaptations ratées. Cela semble être une évidence aux yeux des gamers. Mais est-ce si évident pour quelqu’un qui ne joue pas aux jeux vidéo ?

La fin des mauvaises adaptations live de jeux vidéo ?

Street Fighter
Street Fighter (1994).

L’actualité nous l’a montré. Non, il n’est pas impossible de faire une bonne adaptation de jeu vidéo sur grand écran. Mais qu’est-ce qui distingue une bonne adaptation d’une mauvaise ? Beaucoup de réponses peuvent être apportées à cette question. Toutefois un des éléments central à pendre en considération, est sans doute l’intention de base du réalisateur du film. Il serait impossible ici de réussir à traiter du sujet de manière efficace sans faire de raccourcis trop convenus. Néanmoins certains créateurs de contenus, tel que Karim Debbache de la chronique Crossed, ont fourni un travail intéressant à ce propos. De manière tout à fait subjective, on peut cependant affirmer que ce qui fait que beaucoup d’adaptations de la pop culture Geek, jeux vidéo et mangas incluent, sont oubliables, c’est parce qu’ils échouent à se poser une seule question.
“Si cela n’était pas une adaptation de jeu vidéo, est-ce que cela passerait à l’écran ?”

karim debbache
Karim Debbache, créateur de la chronique cinéma Crossed (2014)

C’est par exemple un des écueils dans lesquels le dernier film live Pokémon arrive à ne pas tomber. En effet avant d’être un film qui s’adresse aux fans de jeux vidéo, Detective Pikachu s’adresse au fan dudit jeu vidéo. La nuance peut paraître subtile mais reste importante. Et cela l’industrie du divertissement arrive de mieux en mieux à le comprendre. À ce sujet Asad Quizilbash et Shawn Layden, de chez Playstation, qui a récemment exprimé son envie d’adapter les licences qu’il possède sur grand écran, disent :

asad et shawn playstation
Asad Quizilbash (à gauche) et Shawn Layden (à droite)

Asad Quizilbash : Au lieu de laisser d’autres studios exploiter nos licences, nous pensions que la meilleure approche serait de développer et produire nous-mêmes. D’une part, parce que nous sommes plus familiers avec le sujet, mais aussi parce que nous savons ce que la communauté PlayStation aime.
Shawn Layden : Il suffit de regarder de vieilles adaptations de jeux vidéo pour voir que le scénariste ou le réalisateur ne comprenaient pas le monde du jeu vidéo. Le vrai défi est de savoir comment transposer 80 heures de gameplay en film. La réponse est qu’il ne faut pas procéder comme cela, mais plutôt reprendre la même philosophie d’écriture et l’adapter spécialement pour le cinéma. Il ne faut pas essayer de refaire le jeu en film.Asad Quizilbash et Shawn Layden, vice président marketing de Playstation et Président de Sony Interactive Entertainment, The Hollywood Reporter

Que faire de la déclaration de Sony, et du Mea Culpa de la Paramount ? Bien sûr il serait utopique de penser que les adaptations ratées de jeux vidéo cesseront d’exister. Néanmoins, ce que nous montre aujourd’hui les dirigeants de l’industrie du divertissement, cinéma et jeu vidéo incluent, c’est qu’il y a des raisons de rester confiant dans l’avenir; À mesure que les jeux vidéo seront reconnus par le grand public, les chances d’obtenir des adaptations de qualité augmenteront.

On prend un peu plus de temps pour que Sonic rende mieux.
(Aucun animateur d’effets spéciaux n’a été blessé durant la production du film.) – Jeff Fowler

 

gloves-sonic
Sonic a retrouvé ses fameux gants blancs. On peut espérer que le nouveau design du film se rapproche plus du personnage des jeux.

Et vous que pensez-vous de ce futur film ? N’hésitez pas à faire connaître votre avis dans les commentaires, likez et partagez. À la semaine prochaine pour un nouveau dossier !

Restez connectés pour les dernières news sur Geek N Play ! Et si vous aimez l’univers Sega? N’hésitez pas à lire notre rétrospective sur la marque.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire