Dicefolk-keyart-final

L’éditeur Good Shepherd Entertainment et les studios indépendants LEAP Game Studios et Tiny Ghoul annoncent aujourd’hui la date de sortie officielle de Dicefolk sur Nintendo Switch : le roguelike tactique, avec ses mécaniques innovantes de jet de dés et ses myriades de monstres à collectionner, sortira le 20 juin prochain sur la console de Nintendo.

Disponible sur Steam depuis février dernier, Dicefolk a été chaleureusement accueilli par la communauté, avec un taux d’approbation impressionnant de 88 % ! Bientôt, les joueurs sur Nintendo Switch pourront profiter des possibilités tactiques de ce titre exigeant.

Dicefolk propose une approche novatrice du jeu de stratégie au tour par tour, vous permettant de prendre des décisions non seulement pour vos propres monstres, mais aussi pour les actions de l’ennemi. Cette mécanique ajoute une toute nouvelle dimension tactique aux combats, déjà enrichis par la capacité à personnaliser vos dés au fil de l’aventure. De plus, adaptez vos cubes à votre style de jeu et aux compétences de vos créatures, déclenchez leurs pouvoirs au moment opportun et maximisez vos dégâts tout en contrant les stratégies adverses : la victoire repose également sur votre aptitude à manipuler le hasard à votre avantage.

Dans ce monde en danger, Salem, un sorcier redoutable, menace l’extinction de l’humanité en incitant les Chimères, de petites créatures magiques, à se rebeller contre les humains. Alea, une jeune invocatrice capable de dompter les Chimères grâce à la magie de ses dés, tente de rallier les monstres à sa cause pour affronter leur maître. Parviendra-t-elle à vaincre Salem et à sauver son peuple ? Avec plus de 100 créatures et objets à collecter, les possibilités sont infinies.

Alors, serez-vous prêt à relever le défi ? Faites-nous savoir en commentaire ce que vous pensez du jeu. Et pour ne rien rater de Dicefolk, suivez nos actualités sur GeekNplay!

, , ,

justmr

Fan de jeux vidéo et d'animation japonaise depuis mon enfance, j’espère partager ma passion avec tous les curieux.

Laisser un commentaire